Kédougou : Des étudiants déversent leur colère dans la rue

Selon L’AS, des étudiants ressortissants de Kédougou ont déversé leur colère dans les rues, bloquant la circulation sur certaines voies. Ils réclament le recrutement de tous les jeunes de la région de Kédougou dans les sociétés minières qui les méprisent, l’acquisition d’immeubles pour loger les étudiants dans les différentes villes qui abritent des universités et le départ immédiat de l’Inspecteur régional du travail. Le président de l’association des étudiants de Kédougou, Karamoko Samoura, l’accuse de gonfler les chiffres des emplois. Les étudiants ont aussi tiré à boulets rouges sur les…

Share Button
Read More

Tchad : Idriss Déby, l’indispensable dictateur de Paris

L’homme fort de N’Djamena sera réélu dans un fauteuil, ce dimanche. Depuis son accession au pouvoir en 1990, il n’a cessé de consolider cette force militaire que le président tchadien monnaye auprès de tous ses sponsors étrangers. Et en premier lieu la France. Il est un pur produit de la coopération militaire française avec ses anciennes colonies, formé à Paris au milieu des années 1980 à l’école de guerre interarmées. Idriss Déby, au pouvoir depuis le mois de décembre 1990, soit plus de trente années d’un règne sans partage, se…

Share Button
Read More

Colombie: l’ONG Médecins du monde alerte sur l’accès difficile aux services de santé

Vendredi 9 avril, Médecins du monde en Colombie a présenté un rapport sur l’impact du conflit colombien sur la santé des populations. La persistance des groupes armés et la pandémie de Covid-19 met un peu plus à mal l’accès des Colombiens aux structures de santé. Selon l’ONG, « une réforme du système de santé est nécessaire ». Le rapport de Médecins du monde en Colombie a été remis à la Commission de la Vérité, une institution créée lors des Accords de paix entre le gouvernement et l’ex guérilla des FARC…

Share Button
Read More

Somalie : la communauté internationale hausse le ton face aux blocages politiques

La situation politique est toujours bloquée, un mois après l’expiration officielle du mandat du président Farmajo, le 8 février. Après le rapport de l’élection présidentielle, l’opposition ne reconnaît plus sa légitimité, mais aucune issue n’a été trouvée, malgré plusieurs séances de pourparlers. Désormais, la communauté internationale s’inquiète et exige des résultats. Jeudi, c’est tout ce que la Somalie compte de partenaires de poids qui a publié un communiqué commun. La mission de l’Union africaine en Somalie, l’ONU, les ambassades occidentales, l’Union européenne, et l’Igad, la conférence des États de la…

Share Button
Read More

Génocide des Tutsi au Rwanda: le rapport Duclert officiellement remis au président Kagame

Le rapport de la commission Duclert a été officiellement remis au président Paul Kagame ce vendredi 9 avril par Vincent Duclert lui-même. Le texte conclut à des responsabilités lourdes et les documentaires de la France dans le génocide des Tutsis, mais écarte l’idée d’une complicité de génocide. L’historien français a assuré être venu en chercheur indépendant, sans autre mission officielle que celle de présenter le travail mené. Il s’est longuement entretenu avec le président rwandais et plusieurs ministres à Kigali. Le rapport de la commission semble y avoir été bien…

Share Button
Read More

Affaire George Floyd : Derek Chauvin a employé une « force létale » disproportionnée, selon un expert

Derek Chauvin a employé une « force létale » disproportionnée lors de l’arrestation de George Floyd, a estimé mercredi 7 avril un expert, une nouvelle brèche dans la défense de ce policier blanc, jugé à Minneapolis pour le meurtre l’an dernier du quadragénaire afro-américain. Immobilisé, le cou bloqué par le genou de Derek Chauvin, George Floyd « était allongé sur le ventre, il était menotté, il n’essayait pas de s’échapper ni de résister », a expliqué Jody Stiger, policier à Los Angeles et spécialiste de l’usage de la force dans la police. L’assassin de George Floyd devant la justice :…

Share Button
Read More

Paris : « Il y a trop d’armes en circulation », s’alarme le procureur de la République, Rémy Heitz

Pour lutter contre les rixes, le procureur de la République de Paris a donné, fin mars, des directives aux magistrats pour renforcer la lutte contre le port d’arme A quoi a tenu la vie de Yuriy, ce collégien de 15 ans retrouvé, il y a près de trois mois, inconscient sur la dalle de Beaugrenelle dans le 15e arrondissement de Paris, après avoir été roué de coups par des adolescents d’une bande rivale ? Assurément à une prise en charge médicale rapide et appropriée, mais également, peut-être, au fait que ce soir-là, ses agresseurs étaient certes équipés…

Share Button
Read More

Les députés français ne parviennent pas à conclure le débat sur l’euthanasie

Plusieurs milliers d’amendements, déposés en majorité par des députés LR, ont empêché jeudi le vote final d’une proposition de loi ouvrant un droit à “une fin de vie libre et choisie”. Le ministre de la Santé s’est dit opposé l’ouverture d’un “débat d’envergure” sur l’euthanasie dans le contexte du Covid-19. © AFP (archives) Le ministre de la Santé, Olivier Véran, prend la parole à l’Assemblée nationale, le 6 avril 2021. “Ultime liberté” contre “rupture éthique”. L’Assemblée nationale a débattu jeudi 8 avril de l’euthanasie dans une atmosphère polémique. Les députés ne sont pas parvenus, malgré un large soutien,…

Share Button
Read More

Génocide des Tutsis au Rwanda: Juppé reconnaît les erreurs de jugement de la France

27 ans après le déclenchement du génocide au Rwanda, Alain Juppé reconnaît les erreurs de jugement de la France, même s’il se félicite que Paris ait été exonéré de complicité de génocide, par le rapport Duclert. Dans une tribune accordée au Le Monde, l’ancien ministre des Affaires étrangères souligne que les autorités françaises ont avant tout manqué de la compréhension qui leur aurait permis d’agir sans délais contre les massacres. Alain Juppé reconnaît dans les colonnes du Monde l’aveuglement de la France au début des massacres lorsqu’elle a dans un premier temps retiré ses…

Share Button
Read More

Russie: la santé de l’opposant russe Alexei Navalny, en grève de la faim, continue de se détériorer

La santé de l’opposant russe Alexeï Navalny continueait de seña ce mercredi, alors que ce dernier est emprisonné dans un camp pénitentiaire, malade et en grève de la faim. La santé du principal opposant russe Alexeï Navalny, emprisonné en colonie pénitentiaire, malade et en grève de la faim, continuait de seña mercredi avec une perte de sensation dans ses mains et des kilos en moins. Alexeï Navalny, 44 ans, a annoncé le 31 mars avoir d’arrêter de s’alimenter pour protester contre ses conditions de détention dans le camp numéro 2…

Share Button
Read More