Wade : « L’islam est monnayé par les descendants des chefs religieux »

Abdoulaye Wade était, hier, chez Sidy Lamine Niass. L’ancien président s’est rendu au siège du groupe Walfadjiri pour présenter ses condoléances suite au décès du khalife de Léona Niassène, frère du Pdg du groupe de presse.

Sujet principal de la discussion : la nouvelle classe de marabouts.  Wade s’est attaqué aux descendants des fondateurs de confréries, à qui ils reprochent de ne pas suivre les pas de leurs aïeuls. « Le marabout signifie tout simplement l’enseignant. Ce sont ceux qui  nous enseignent le Coran, les enseignements de l’islam et qui nous disent : voilà ce que l’islam prescrit. Alors ce sont des guides religieux et ces derniers n’ont jamais amassé de fortune », assène-t-il. Il poursuit : « Il n’y a pas de fondateur de confrérie qui soit un milliardaire. Maintenant, avec leurs descendants c’est différent. L’islam est monnayé par les descendants des chefs religieux. Certains d’entre eux sont plus intéressés à l’argent qu’à autre chose ». Alors que, suggère le pape du Sopi, leur mission première devrait être celle de leurs grands-pères ou même aïeuls sur l’enseignement des prescriptions divines.

Comments

comments

Related posts

Leave a Comment