Qatar: avalanche d’accusations du porte-parole de l’armée nationale libyenne

La crise de Qatar prend de plus en plus la forme d’un tsunami politique et économique qui se répercute jusqu’en Afrique. Les Emirats arabes unis qualifient Doha de «champion de l’extrémisme et du terrorisme dans la région». L’Arabie saoudite lui demande de changer sa politique pour épouser le consensus régional sur les mouvements islamistes radicaux. En Libye, les langues se délient aussi. De graves accusations ont été émises jeudi 8 juin à Benghazi par le colonel Ahmad al-Mismari, porte-parole de l’armée nationale libyenne basée à l’est du pays. C’est lors…

Read More