Paris et Dakar : Ces dirigeants qui ont humilié le Mali

Le Mali. Dès qu’on entend aujourd’hui  le nom de ce pays au passé glorieux, on est abattu moralement. Les dirigeants actuels de par leur mauvaise gouvernance, le Mali est la risée du monde. Les autres avancent, le Mali recule. Tout a été réduit en lambeau. Les actions de quelle que nature qu’elles soient, elles trimballent le Mali.

Voilà deux mauvaises histoires que nous avions vécues ces derniers temps. Le ministre de la justice, garde des sceaux, depuis Paris où il était en mission a évoqué la grève des syndicalistes maliens contre la loi portant sur l’enrichissement illicite. Avec fermeté, il précise et insiste que le Mali l’appliquera. Des propos qui ont mis mal en l’aise  son collègue chargé de la fonction publique. Ils sont tenus après un consensus suivi de déclaration (entre gouvernement et partie syndicale) de sursis ou d’annulation du projet.

Cela a failli créer un autre problème avec la sortie du premier responsable des syndicalistes, Monsieur Yakouba Katilé  qui en bref a qualifié les propos d’acte irresponsable. Et voilà, madame le ministre de la fonction publique redresse la barre. La loi ne sera pas appliquée.

A Dakar, le Président de la République a posé un acte amnésique. Il a oublié son discours et ses gardes rapprochés portent le chapeau. Voilà le président qui s’aventure dans l’improvisation. Comme une trainée de poudre, la nouvelle envahit les réseaux sociaux. L’acte est jugé par des Maliens inadmissible.

Et voilà l’image du Mali à travers le monde. Que c’est dommage !

BY

Comments

comments

Related posts

Leave a Comment