«Le CORAF a besoin du soutien des donateurs pour répondre aux besoins pressants de la population»

Le directeur de la mission de l’Agence américaine pour le développement international (USAID) pour l’Afrique de l’Ouest, Alex Deprez, a appelé les partenaires au développement à soutenir le CORAF pour se renouveler afin de répondre aux besoins urgents et pressants de la population d’Afrique occidentale et centrale. Le haut fonctionnaire de l’USAID s’exprimait à Dakar le lundi 27 novembre 2017, lors d’une rencontre d’engagement entre les partenaires au développement et le personnel du Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement agricoles (CORAF).

« Notre responsabilité collective en tant qu’acteurs du développement est d’aider le CORAF à se renouveler et à se réorganiser pour mieux exécuter son mandat dans la région de l’Afrique de l’Ouest où les besoins sont devenus plus complexes et pressants. » Le CORAF est actuellement en pleine réforme pour mieux lutter contre les changements climatiques pressants, les défis alimentaires et nutritionnels croissants, les disparités entre les sexes, les migrations massives de jeunes du continent et les difficultés d’emploi rencontrées par les États africains.

Depuis début 2017, le CORAF a largement consulté les Ministères de l’agriculture, des agriculteurs  et des organisations paysannes, les producteurs de semences, le secteur privé, les groupements féminins et les fournisseurs d’intrants pour développer un programme de recherche agricole reflétant les nouveaux besoins de près de 430 millions de personnes vivant en Afrique de l’Ouest et du Centre.

La Stratégie 2018-2027 et le Plan opérationnel 2018-2022 qui en découlent devraient être discutés et adoptés par le Conseil d’Administration de l’Institution qui se tient à Dakar du 28 au 30 novembre 2017. Et par la suite, l’Assemblée générale devrait se tenir au premier trimestre de 2018.

Cinq autres donateurs clés étaient présents à la réunion de Dakar. Ils comprennent la Banque mondiale, la Banque islamique de développement, Affaires mondiales Canada et l’Agence japonaise de coopération internationale.

Comments

comments

Related posts

Leave a Comment