La Birmanie affirme avoir un plan «très concret» pour le retour des Rohingyas

Les autorités birmanes et le Bangladesh ont annoncé que le rapatriement commencera au mois de novembre. Plus de 700 000 membres de cette minorité musulmane ont fui fin août 2017 des violences qualifiées par l’ONU de « génocide ». A plusieurs reprises cette année, le début du rapatriement des Rohingyas a été annoncé, avant d’être reporté, la Birmanie et le Bangladesh s’accusant mutuellement d’être responsable de ce retard. Mais cette fois, le ministère des Affaires étrangères birman l’assure, un « plan très concret » a été approuvé pour commencer le processus de rapatriement,  sans donner…

Share
Read More