Entre coronavirus et crise économique, la dure vie des réfugiés syriens de Beyrouth

Alors que le coronavirus semble revenir en force au Liban, le pays continue de sombrer dans la crise économique. Entre la dévaluation de la livre libanaise et l’inflation, la classe moyenne libanaise a été la plus visiblement touchées. Mais les plus pauvres, comme les réfugiés syriens, qui peinaient déjà à gagner leur pain, tentent de survivre au quotidien à Beyrouth. Assis sur une boîte de métal, Mahmud frotte consciencieusement la chaussure en cuir noir que lui présente un client debout devant lui. « Je travaille pour ma famille, pas pour moi.…

Share Button
Read More