Assoa Adou (FPI): «La Côte d’Ivoire a un problème de paix»

Dans quelques jours les magistrats de la CPI doivent se réunir pour statuer sur le sort de Laurent Gbagbo et décider s’ils lui accordent ou non la liberté conditionnelle. Pendant ce temps en Côte d’Ivoire, son parti le FPI se remet de la mort début novembre d’un autre de ses fondateurs, Aboudramane Sangaré. Certains observateurs décèlent même des rivalités internes dangereuses pour l’avenir de ce parti déjà déchiré. Comment se porte le FPI ? Quelle est sa stratégie ? Que fera Laurent Gbagbo s’il devait rentrer au pays à la faveur d’un…

Share
Read More