Algérie: l’idée d’une conférence nationale laisse la classe politique sceptique

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a annoncé lundi qu’il renonçait à un cinquième mandat, mais il a aussi annulé l’élection présidentielle du 18 avril et promis une transition qui serait menée par une conférence nationale. Ce n’est pas un match de football, non aux prolongations ! Les pancartes ont changé mais les manifestations continuent Des réformes profondes, une nouvelle République. Dans son message à la nation, lundi, Abdelaziz Bouteflika promet une transition dont l’instrument principal sera une conférence nationale. Objectif : réunir des personnes représentatives de la société algérienne et de ses…

Share
Read More