L’UE épinglée par l’OMC pour ses subventions illégales à Airbus

Au chapitre économique, le feuilleton dure depuis des années sur les subventions que l’Union européenne aurait accordées au groupe aéronautique Airbus. Une guerre Boeing/Airbus dans laquelle l’Organisation mondiale du commerce (OMC) vient d’épingler l’UE. Les Européens sont accusés de ne pas avoir supprimé l’ensemble des subventions illégales accordées à Airbus. C’est le « verdict final » concernant le volet européen, ce qui ouvre la voie à des sanctions commerciales américaines qui pourraient atteindre des milliards d’euros.

Décision sans appel : l’Organisation mondiale du commerce assure que l’UE ne s’est pas conformée à ses recommandations  antérieures. Boeing  a saisi la balle au bond, et souligne dans un communiqué que  18 milliards d’euros de subventions illégales  ont été versés  au constructeur européen Airbus. En clair, les jugements  adressés  précédemment par l’OMC à Bruxelles n’ont pas poussé l’UE à rectifier le tir, et  les Etats-Unis ont désormais le droit de prendre des mesures de rétorsion contre les produits européens.

Pour quel montant ? C’est à l’OMC de le préciser, ce qui, selon les experts,  annonce déjà une nouvelle bataille de chiffres. Signe que l’affaire est prise au sérieux,  à Paris le ministère des Affaires étrangères n’a pas tardé à réagir. Un communiqué en forme de  contre-attaque qui rappelle que  l’organe de règlements des différends (ORD)  a encore sur son bureau un autre dossier qui cette fois-ci concerne Boeing : en cause, des mesures fiscales avantageuses et des aides à la recherche qui ont  bénéficié au constructeur de Chicago. Des  « subventions  déguisées »  épinglées dès 2012 par l’OMC. Si le gouvernement et Boeing n’ont pas changé leurs habitudes depuis, les Etats-Unis pourraient également se retrouver sanctionnés. Verdict final en 2019.

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment