Ethiopie: Les rebelles du Tigré tirent des roquette sur Bahir Dar, selon le gouvernement régional

 Une attaque à la roquette des forces rebelles du Tigré sur la ville de Bahir Dar dans la région d’Amhara n’a causé aucun dommage, a déclaré vendredi le gouvernement régional.

« Le groupe illégal Front de libération du peuple du Tigré (TPLF) a lancé une attaque à la roquette vers 1h40 du matin à Bahir Dar », a déclaré le bureau de communication du gouvernement sur sa page Facebook. « Les roquettes n’ont causé aucun dommage à Bahir Dar ».

Le conflit dans le nord de l’Éthiopie a fait des centaines de morts ces deux dernières semaines, a envoyé 33.000 réfugiés au Soudan et a remis en question la capacité du Premier ministre Abiy Ahmed – le plus jeune dirigeant africain et lauréat du prix Nobel de la paix l’an dernier – à maintenir la cohésion de sa nation ethniquement divisée.

Le TPLF a dominé la scène politique éthiopienne pendant près de trente ans, jusqu’à l’arrivée au pouvoir en 2018 d’Abiy Ahmed.

Share Button

Sur le même sujet

Leave a Comment