Facebook et Instagram pourraient-ils cesser de fonctionner en Europe ?

Le géant américain prétend qu’il ne pourra pas maintenir ses services s’il est obligé de transférer les données des citoyens européens sur notre continent, comme le réclame la Cnil irlandaise.

Facebook estime qu’il ne sera pas en mesure de continuer à fonctionner ses services en Europe si la Cnil irlandaise lui interdit de transférer les données des utilisateurs aux Etats-Unis. « C’est infaisable dans la pratique », aurait déclaré la semaine dernière la responsable de la vie privée chez Facebook Yvonne Cunnane devant la Haute Cour de Justice irlandaise. Reuters cite le journal irlandais Sunday Business Post qui a eu accès à une déclaration sous serment.

Une décision préliminaire de la Cnil irlandaise lui a intimé l’ordre il y a quelques semaines de rapatrier les informations des utilisateurs européens sur notre continent. Il devait répondre à cette injonction avant la mi-septembre. Mais il a obtenu de geler l’affaire et de la porter devant la Haute Cour qui examinera le dossier en novembre.

La position de la  CNIL irlandaise fait suite à l’abrogation par la Cour européenne de justice de l’accord américano-européen du Privacy Shield au mois de juillet dernier. D’après elle, les programmes de surveillance des agences de renseignements américaines font peser une menace sur les informations personnelles des Européens stockées dans des serveurs aux Etats-Unis.

Share Button

Sur le même sujet

Leave a Comment