Coronavirus : le Maroc ferme l’accès à huit villes dont Casablanca, Tanger et Marrakech

C’est un confinement presque généralisé que vient de décréter le Maroc, qui peine à endiguer l’épidémie de coronavirus depuis plusieurs semaines. Dans un communiqué conjoint publié ce dimanche soir et diffusé par plusieurs médias locaux, les ministères de l’Intérieur et de la Santé ont annoncé que les déplacements depuis et vers huit villes seront interdits. Sont concernées Tanger, Tétouan, Fès, Meknès, Casablanca, Berrechid, Settat et Marrakech, avec un effet dès minuit. Les autorités brandissent la menace de « mesures répressives rigoureuses », en cas de non-respect de cet interdit.

Les deux ministères relatent avoir pris cette décision en « tenant compte de la hausse considérable, ces derniers jours, des cas de contamination au Covid-19 » et agir « dans le cadre du renforcement des mesures prises pour lutter contre la propagation de cette pandémie ». Ils déplorent aussi le « non-respect par la majorité des citoyens des mesures de prévention, en l’occurrence la distanciation sociale, le port du masque, l’usage des désinfectants, malgré leur disponibilité en grande quantité dans les marchés ».

Un appel à limiter les déplacements pendant l’Aïd

Cette mesure d’interdiction comporte toutefois des exceptions. Les personnes nécessitant « des besoins médicaux urgents » ou celles « travaillant dans les secteurs public et privé munies d’ordres de mission délivrés par leurs responsables » pourront se déplacer « à condition d’obtenir une autorisation spéciale de déplacement délivrée par les autorités locales », précise le communiqué. Les déplacements liés au transport de marchandise et de denrées alimentaires ne sont pas non plus affectés par ces interdictions.

Déjà jeudi, le Maroc avait décidé de prohiber les déplacements hors de la ville de Tanger pendant l’ Aïd al-Adha, fête marquée par des regroupements familiaux à travers le pays. Dimanche dernier, Saad-Eddine El Othmani, à la tête de l’exécutif, avait aussi demandé à la population de limiter ses déplacements pendant l’Aïd afin de « célébrer la fête sans danger et sans contamination ». Si la région de Tanger concentre le plus de contaminations au Maroc, d’autres foyers de contamination sont à déplorer dans le Royaume, notamment dans les zones industrielles.

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment