Mali: arrestation de 5 braqueurs par le Commissariat de police du 9ème arrondissement de Bamako

Dans la journée du mercredi 22 juillet 2020, nous avons été saisis par un homme âgé d’une quarantaine d’années, venu porter plainte contre x pour braquage à Sébénikoro. Le plaignant, pendant son interrogatoire, dit être sévèrement poignardé dans le dos par un groupe de cinq jeunes gens âgés entre 18 et 21 ans afin de le déposséder de son téléphone et de sa pochette.

Après avoir rassemblé toutes les pièces du puzzle, la très rigoureuse équipe de la BR du Lieutenant Keïta se lance dans les enquêtes. Au moment des faits un des leurs a été reconnu par la victime, qui n’a pas d’ailleurs hésité à le décrire aux enquêteurs, il s’agit de Mohamed Keïta alias Moh, le chef de la bande.

Après des investigations menées dans le secteur cité, les hommes du Lieutenant Keïta parviennent à mettre la main sur le premier suspect qui les a conduit jusqu’aux quatre autres membres de la bande.

Aux dires du plaignant, la scène s’est produite à Sébénikoro secteur 2 là où la bande de braqueurs avait déjà fait les derniers réglages. Leur méthode est très impressionnante, car même après que leur victime eu pris la fuite, ils n’hésiteront pas à se lancer dans une course poursuite jusqu’à l’accomplissement de leur mission malsaine. De nombreuses personnes dans le passé ont été victimes de ces jeunes braqueurs dénommés pour certains «les microbes de Sébénikoro».

Ils s’attaquent aux motocyclistes en tendant une corde sur la route, avec des gourdins, machettes, couteaux; ils n’hésiteront pas à encercler un passant aux fins de le déposséder de ses biens: téléphones, argent etc…. Une fois au commissariat, les présumés n’ont pas niés les faits, tout porte à croire qu’ils ne sont pas à leur premier forfait. Hier dans l’après-midi ils ont été mis à la disposition du Procureur du Tribunal de Grande Instance de Bamako qui les a aussitôt conduit à la Maison Centrale d’Arrêt de Bamako.

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment