États-Unis: le consulat chinois de Houston fermé sous les applaudissements

Alors que les tensions ne cessent de monter entre les deux pays, la représentation diplomatique de Chine à Houston a fermé vendredi 24 juillet à 16h, après l’ordre de Washington. Celui qui a été le premier consulat que la Chine ait ouvert aux États-Unis, en 1979, a été vidé sous les applaudissements de militants anticommunistes et sur fond d’accusations d’espionnage dignes de la Guerre froide.

Toute la journée de vendredi 24 juillet, le personnel du consulat de Chine à Houston chargeait encore des camions avec des sacs poubelles, des sacs en toile de jute, des valises ou des cartons.

Dans la rue, quelques manifestants de la secte Falun Gong étaient présents, mais aussi des Chinois opposés au Parti communiste ou des militants d’une association fondée par Steve Bannon, l’ancien conseiller et stratège de Donald Trump.

À 16h (heure locale), la police a formé un périmètre de sécurité autour de ce bâtiment situé sur une avenue cossue de Houston. Après plus de 40 années d’existence, le consulat général de Chine est désormais officiellement fermé.

Selon Roger Hart, professeur d’histoire de la Chine et directeur de l’Institut d’études chinoises à la Texas Southern University, cette fermeture est une opération de communication face à l’augmentation des cas de coronavirus. « Je crains qu’il ne s’agisse d’une distraction et qu’il n’y ait pas de motif raisonnable, explique-t-ilCette tentative de diaboliser la Chine n’est pas utile, le résultat est simplement plus de discrimination et franchement plus de haine envers les Chinois, mais aussi envers toute la communauté asiatique. »

Cette fermeture inquiète aussi à Houston. La Chine est le troisième partenaire commercial de la ville, avec des échanges de biens et services qui ont atteint 14,7 milliards de dollars en 2019.

Share Button

Sur le même sujet

Leave a Comment