La Chine lance sa première sonde vers la planète Mars

La Chine a lancé jeudi sa première sonde indépendante vers Mars. La mission doit permettre de déployer un petit robot téléguidé pour explorer la planète rouge.

La sonde a été propulsée par une fusée Longue-Marche 5 qui a décollé ce jeudi dans un épais nuage de fumée du centre de lancement de Wenchang, sur l’île chinoise de Hainan, dans le sud de la Chine.

Et d’ici quelque sept mois, si tout va bien, elle devrait se poser sur la planète rouge. La Chine profite de l’actuelle distance réduite entre la Terre et la planète rouge, 55 millions de kilomètres.

Avec cette mission,  nommée « Tianwen-1 » (« Questions au ciel-1 ») en hommage à un poème de la Chine ancienne qui traite d’astronomie, la Chine espère placer une sonde en orbite, poser un atterrisseur sur Mars, puis en faire sortir un petit robot téléguidé afin qu’il mène des analyses à la surface pendant 90 jours. De quoi permettre à la Chine, en pleine guerre diplomatique et technologique avec les États-Unis, de regagner un peu de prestige.

La Chine a déjà fait rouler deux petits robots sur la Lune en 2013 et 2019, mais la distance Terre-Mars est 140 fois plus importante que le trajet Terre-Lune. La réussite de la mission n’est donc pas acquise.

La Chine n’est pas la seule à vouloir envoyer une sonde vers Mars cette année. Les Émirats arabes unis ont propulsé la leur (« Espoir ») lundi et les États-Unis en lanceront une (« Mars 2020 ») le 30 juillet.

Share Button

Sur le même sujet

Leave a Comment