Un pétrolier abandonné au large du Yémen menace la mer Rouge de marée noire

Un tanker plein de pétrole, laissé à l’abandon depuis le début de la guerre au Yémen il y a cinq ans, menace de sombrer dans la mer Rouge. Si le contenu du pétrolier devait s’y répandre, ce serait l’une des plus sévères catastrophes écologiques de tous les temps.

Le tanker Safer s’est retrouvé bloqué par la guerre commencée il y a cinq ans.  Il servait alors à entreposer le brut acheminé par un pipeline sous-marin, mais depuis, aucune opération de maintenance n’a pu être réalisée alors que la corrosion a attaqué le pétrolier. Fin mai, de l’eau de mer a été trouvée dans la salle des machines, laissant supposer une fuite

Le Safer est plein avec 1,14 million de barils de pétrole, ce qui pourrait causer une grande marée noire. Le pétrolier est stationné au large d’un territoire contrôlé par les rebelles houthis. Ceux-ci ont affirmé il y a deux semaines qu’ils étaient prêts à laisser passer des experts internationaux pour qu’ils puissent faire le diagnostic du bâtiment.

Réunion du Conseil de sécurité

La menace est devenue si grande que le Conseil de sécurité à l’ONU s’est réuni mercredi sur la question. Le président actuel du Conseil de sécurité, l’Allemand Christoph Heusgen a affirmé que le Conseil se félicitait de l’annonce des Houthis d’accepter de laisser des experts internationaux accéder au bâtiment, et qu’il s’attendait à plusieurs garanties de leur part. « Il nous faut des autorisations d’entrées sur le territoire, un accès sur le pétrolier pour que les experts techniques des Nations unies puissent évaluer la condition du pétrolier, éventuellement faire des réparations urgentes et faire des recommandations pour une extraction du pétrole en toute sécurité, et assurer une coopération étroite avec l’ONU. »

Le Conseil est d’autant plus prudent que par le passé, les rebelles houthis se sont déjà rétractés de promesses d’accès aux experts des Nations unies.

Share Button

Sur le même sujet

Leave a Comment