Booba évoque Angèle et George Floyd dans un nouveau morceau intitulé « Dolce vita »

Le Duc de Boulogne a mis en ligne un nouveau morceau ce 14 juillet. Intitulé Dolce Vita, il parle de la mort de George Floyd, mais aussi du Covid-19 et de la chanteuse Angèle.

Dolce Vita disponible à minuit, avait-il prévenu sur les réseaux sociaux. Le rappeur Booba a dévoilé ce mardi un nouveau morceau. Pas de clip, mais un visuel: un dessin représentant George Floyd, cet afro-américain mort lors de son interpellation, étouffé sous le genou d’un policier, à Minneapolis le 25 mai 2020. Il évoque également le sort de cet homme de 46 ans, dont la mort a déclenché une vague de manifestations dans le monde entier.

« Billets jaunes, verts, violets suffisent jamais Le genou sur la ge-gor, j’avais pas les mots Pourquoi tu hausses le ton? T’as dû oublier à qui tu parlais Un négro de plus est un négro de trop », rappe Booba.

Une évocation parfois critiquée sur Twitter, où certains internautes dénoncent une démarche opportuniste, plus qu’un réel engagement.

Dans le deuxième couplet, il cite d’Angèle, héroïne des adolescentes et égérie féministe avec sa chanson Balance ton quoi.

« Y a toutes les couleurs dans le cortège, c’est pas pour autant un arc-en-ciel Enlève tout, j’m’en fous de la dentelle (j’m’en fous), balance ton misogyne à Angèle »

« Angèle est jouée partout »

L’année dernière, déjà, Booba avait envoyé une – petite – pique à la chanteuse belge. Dans un message publié en story sur Instagram, le rappeur avait regretté que ses morceaux ne soient pas plus joués sur les radios nationales, ajoutant, « par contre je suis sûr que Angèle est jouée partout. Aaahh la France… on l’aime quand même. »

En février dernier, Booba a annoncé que son prochain album, attendu cette année, ne sortirait qu’en streaming et expliqué que Trône, son album sorti en 2017 était son dernier disque à sortir en physique.

Share Button

Sur le même sujet

Leave a Comment