Municipales en France: débat tendu entre les trois candidates à la mairie de Paris

Anne Hidalgo, Rachida Dati et Agnès Buzyn se sont retrouvées, mercredi 17 juin au soir, pour leur premier débat télévisé de la campagne du second tour des municipales à Paris organisé par Franceinfo et France 3 Ile-de-France. Pendant une heure, les trois candidates arrivées en tête au premier tour ont essayé de faire valoir leurs arguments dans un climat parfois tendu.

Agnès Buzyn n’avait pas le choix. Troisième du premier tour, loin derrière Anne Hidalgo et Rachida Dati, plombée par ses déclarations sur la gestion du Covid-19, la candidate La République en Marche (LaREM) devait attaquer pour essayer d’exister, d’abord face à la maire sortante socialiste. « La politique d’écologie des six dernières années est une écologie de façade, c’est une écologie de communication », ferraille l’ex-garde des Sceaux.

« Je suis très heureuse d’entendre un discours très engagé sur le changement climatique et j’aurais adoré que vos alliés, les maires d’arrondissement du 9e, du 5e… ne s’opposent pas par exemple à une mesure forte : la piétonisation des berges de Seine. J’aurais adoré ! » a riposté la maire sortante de Paris.

Renvoyée dans les cordes avec ironie par Anne Hidalgo, Agnès Buzyn n’a pas été épargnée non plus par Rachida Dati. « Si vous voulez, on peut parler du Covid, on peut parler de la crise sanitaire, on peut parler de votre convocation devant la justice », a rétorqué la candidate Les républicains (LR) à l’ex-ministre de la Santé qui pointait son manque d’appétence pour l’écologie.

Le vrai duel a eu lieu entre Anne Hidalgo et Rachida Dati, avec comme enjeu, le bilan de la maire sortante. La maire réélue du 7e arrondissement attaque, Anne Hidalgo répond. « Tous ces habitants de logements sociaux, ils sont écœurés : pas d’eau chaude, pas d’eau du tout, l’eau qui tombe du plafond, énumère la candidate de droite. Ces gens-là, des milliers de Parisiens qui ne votent plus. »

« Madame Dati a voté contre toutes les constructions de nouveaux HLM », réplique Anne Hidalgo.

Un combat au poing sans concession et sans surprise. Match retour le 24 juin pour un ultime débat avant le scrutin du 28 juin. Anne Hidalgo est arrivée en tête au 1er tour le 15 mars avec 29,3% des voix, devant la candidate Les Républicains Rachida Dati (22,7%) et la candidate LaREM Agnès Buzyn (17,3%).

Share Button

Sur le même sujet

Leave a Comment