Climat: l’Allemagne veut devenir «numéro 1 mondial» de l’hydrogène

Devenir le numéro un mondial. Rien de moins. Berlin veut développer massivement l’utilisation de l’hydrogène pour accompagner la transition énergétique mais aussi développer un secteur économique d’avenir. Le plan a été présenté ce 10 juin.

Le ministre de l’Économie Peter Altmaier portait une cravate verte pour présenter le plan hydrogène du gouvernement allemand. Cette stratégie doit permettre à l’Allemagne d’atteindre plus facilement ses objectifs climatiques et favoriser la décarbonisation de son économie. Mais au-delà il s’agit aussi d’une stratégie industrielle qui doit permettre, d’après Peter Altmaier, à l’Allemagne de devenir le numéro un mondial de l’hydrogène.

Le plan est présenté avec plusieurs mois de retard en raison de divergences au sein de la grande coalition. La pandémie de coronavirus a accéléré les choses. Les neuf milliards d’euros d’argent public que Berlin va investir dans ce secteur font partie du plan de relance beaucoup plus large présenté la semaine dernière, un plan qui veut aussi soutenir des projets d’avenir.

L’hydrogène permet de stocker à grande échelle de l’électricité. Il est utilisé aujourd’hui dans l’industrie lourde comme l’acier ou la chimie mais utilise pour sa production des énergies fossiles. A l’avenir, le solaire et l’éolien doivent être prioritaires. Des incitations fiscales doivent favoriser cette transition.

Pour l’automobile, l’hydrogène reste aujourd’hui peu utilisé. Il pourrait l’être de façon plus importante à l’avenir pour les véhicules électriques. Des investissements dans la recherche et le développement sont aussi prévus pour résoudre des problèmes techniques et de coûts encore importants.

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment