Plainte de Maliens adoptés en France pour «escroquerie» et «abus de confiance»

Neuf Français, adoptés enfants au Mali et aujourd’hui adultes, ont déposé plainte à Paris pour « escroquerie » et « abus de confiance » contre une association et l’une de ses ex-responsables. Ils estiment que les conditions de leur adoption étaient frauduleuses. L’affaire a été révélée par les médias français Le Monde et TV5 Monde.

Les faits remonteraient aux débuts des années 1990. Ces neuf Français, nés au Mali, accusent l’association Le Rayon de soleil de l’enfant étranger d’avoir aussi bien dupé leurs parents biologiques qu’adoptifs.

Selon leur avocat, l’ONG aurait laissé penser aux parents adoptifs et à la justice française que les parents biologiques étaient d’accord pour abandonner leurs enfants. Dans les faits, la justice malienne n’aurait autorisé qu’une adoption temporaire. Il s’agit d’une disposition en vigueur dans la loi malienne. Elle est appelée « Adoption-protection ».

Certaines familles maliennes, souvent d’origine modestes, pensaient alors confier leur progéniture à des familles françaises, pour quelques mois ou quelques années, le temps de leurs études par exemple. Mais tout contact était finalement rompu.

D’autres enfants auraient tout simplement présenté comme abandonnés à la justice malienne, qui a ensuite prononcé leur adoption pleine. L’association incriminée avait déjà fait l’objet de soupçons dans les années 1990. Des médias maliens les avaient évoqués. Aujourd’hui, sur son site, l’ONG réfute toute participation à un trafic d’êtres humains et se dit à la disposition de la justice.

L’avocat des plaignants estime pour sa part que d’autres victimes présumées pourraient bientôt se faire connaître.

Share Button

Sur le même sujet

Leave a Comment