Fin du FCFA : Kemi Seba sort de ses gonds et dévoile le complot de la France

Fer de lance de la lutte anti-CFA, l’activiste Franco-Béninois, Stellio Gilles Robert Capo Chichi, dit, Kemi Seba, n’a pas tardé à réagir à l’annonce du Gouvernement Français, actant la fin de la monnaie coloniale du FCFA, en usage dans les espaces UEMOA et CEMAC. Sans surprise, Kemi Seba a dénoncé une mascarade dont la France se rend une fois de plus coupable.

Pour l’activiste jugé indésirable dans de nombreux pays Africains, cette décision de Paris est ‘’un poisson d’Avril visant à faire croire que le FCFA connaît une abolition en Afrique de l’Ouest sur proposition du Gouvernement Français’’. Par ailleurs, l’activiste rappelle que ‘’la seule fin qu’il y’aura, ce sera quand les pays de la CEDEAO menés par le Nigéria et le Ghana mettront en place la monnaie Eco, arrimée à plusieurs devises avec un taux de change flexible…’’.

Cette recette, l’icône panafricaniste de la lutte anti-CFA continue de s’y arc-bouter pour réclamer la fin de la mainmise Française sur les économies des états d’Afrique Francophone. En dehors de ce schéma, soutient Kemi Seba, ‘’Il n’y a aucune fin du FCFA en Afrique de l’Ouest à l’heure actuelle’’.

Raoul MOBIO

Share Button

Sur le même sujet

Leave a Comment