Mamadou Hawa Gassama DIABY : L’Assemblée nationale désormais privée de sa vedette

Il passait pour être le doyen à l’Assemblée nationale en terme de mandats engrangés sans discontinuer depuis près de 30 ans. Un personnage atypique, un iconoclaste comme l’Assemblée n’en a jamais connu auparavant, qui a porté très haut le flambeau de la représentation nationale. Les plus fervents partisans d’un relèvement du niveau intellectuel à l’assemblée n’ont rien eu à redire à son propos, tellement il a été l’un des députés les plus actifs, malgré qu’il fût un analphabète. Au décompte final, il aura été l´homme qui a compris, le mieux, le rôle du député qui est celui, entre autres, du contrôle de l’action gouvernementale. En effet, plusieurs fois il a croisé le fer avec plusieurs membres des gouvernements successifs, de Konaré à IBK en passant par ATT. Les Maliens l’ont vu transpirer à grosses gouttes, tant sur le terrain de son Yélimané natal que dans l’arène de l’AN, pour défendre ceci ou pour dénoncer cela avec une verve et une véhémence dont lui seul avait le secret. Un orateur hors pair, un dialecticien très dur à avoir contre soi. Et, il n’y a pas de doute que sa glorieuse odyssée à l’Assemblée nationale reste à écrire.

Bref, Mamadou Hawa Gassama DIABY, puisque c’est de lui qu’il s’agit, ne sera pas présent à l’hémicycle pour la 6ème législature qui s’ouvre ce lundi 11 mai au CICB. Dans sa circonscription de Yélimané, il a transmis le flambeau à Adama DOUCRARA et Anthioumane BARADJI, candidats de son parti, l’URD. Puissent-ils le porter encore plus haut !

Malheureusement les candidats de l’Urd ont été éliminés dès le 1er tour. Et aussi la preuve que Mamadou Awa Gassama DIABY était l’homme fort de Yélimané. Et c’est donc MM. Diamba TRAORE et Bakary SACKO qui ont été élus dès le 1er tour à Yélémané (Arrêt de la Cour Constitutionnelle).

Bokoum Abdoul Momini/Maliweb.net

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment