De l’utilité de la campagne de tests de dépistage du Covid-19 en France

À partir de cette semaine, 700 000 tests hebdomadaires de dépistage du Covid-19 doivent avoir lieu en France. Des tests qui ont beaucoup manqué au début de la crise avec des situations de pénurie. Aujourd’hui cependant la situation semble s’être améliorée. Il le faut, car une politique de dépistage massive est nécessaire pour maintenir l’épidémie sous contrôle.

Repérer, tester, isoler. C’est le tryptique appliqué dans de nombreux pays pour enrayer la dynamique de l’épidémie de Covid-19, une doctrine appliquée désormais en France avec la levée du confinement.

Au centre il y a donc les tests et notamment les tests virologiques. Ils permettent de dire si quelqu’un à un instant T est contaminé. Il faut désormais les faire sur toutes les personnes qui ont des symptômes respiratoires.

« C’est tous les gens qui auront un peu mal à la gorge, un rhume, une toux, un peu de fièvre et qui devront être testés, et cela au quotidien. Et très vite on arrive effectivement à des chiffres qui sont de l’ordre de 100 000 personnes qui ont des tests à réaliser chaque jour, ce qui est absolument considérable pour à la fin dire c’est quelques milliers qui seront réellement atteints du Covid-19 mais qu ‘il faut identifier puisqu’il faudra pouvoir les isoler très rapidement », explique Arnaud Fontanet, membre du Conseil scientifique Covid-19.

Il existe également des tests sérologiques.  Ils permettent de savoir si quelqu »un a été un jour en contact avec la maladie.

« Ils vont vous dire : vous avez été en contact avec le virus, mais aujourd’hui on n’est pas en mesure de vous dire si ce contact, même si vous avez des anticorps décelables dans le sang, s’accompagne d’une protection, c’est-à-dire si vous pouvez vous considérer protégé d’une réinfection », ajoute Arnaud Fontanet.

Ces tests sont cependant, à l’heure actuelle, moins fiables que ceux de dépistage. Ils conservent cependant un intérêt pour les autorités puisqu’ils peuvent permettre de déterminer quelle part de la population a été infectée.

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment