Au moins 17 morts et plusieurs blessés graves dans le parc des Virunga en RDC

Une attaque a eu lieu vendredi matin à une quarantaine de kilomètres de Goma. Au moins treize gardes du parc des Virunga ont été tués sur place, ainsi que quatre civils, selon l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN), chargé de la gestion de tous les parcs de la RDC.

L’ICCN recense également trois blessés graves parmi les gardes (pronostic vital engagé pour l’un d’eux), et au moins six parmi les civils. Cosma Wilungula, le directeur général de l’institut, attribue cette attaque à « une soixantaine » d’éléments des FDLR « lourdement armés ».

Vendredi matin, dans la zone de Rumangabo, dans l’est du pays les assaillants ont attaqué un des convois de véhicules civils qui circulent entre Goma et Rutshuru pour transporter de la nourriture. Les équipes de l’ICCN tentent d’assurer leur sécurité, car ils sont régulièrement pris pour cibles au niveau du parc. M. Wilungula. Il évoque un contexte sécuritaire tendu dans la zone, en raison de la présence de plusieurs groupes armés.  « Une équipe de presque quinze personnes a été dépêchée pour sécuriser les populations et soutenir le convoi. Il y avait déjà des menaces depuis quelques temps. »

Il y a aussi un certain type de mécontentement d’un groupe de Maï-Maï…

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment