Police Nationale: Une nouvelle recrue accouche d’un garçon, son chef croit à un poisson d’Avril

Le dernier recrutement à la Police nationale n’a pas encore fini de révéler ses secrets. Le dernier évènement est l’accouchement dimanche dernier, de l’élève Sous-officier Hawa. La direction brandit des sanctions, le principal accusé se défend.

-Maliweb.net- «Dans un premier temps, j’ai pensé à une blague de « Poisson d’avril », informe le Lieutenant Daouda A Traoré, lorsque son adjoint l’a appelé au téléphone pour lui faire part de l’accouchement immédiat d’une de ses nouvelles recrues. «Quand, j’ai insisté, il m’a répondu en ces termes: « C’est incroyable, mais vrai, Hawa de la 1ère section est en état de grossesse avancée », rapporte, dans sa note de défense, le commandant de la 8e compagnie du Centre de formation en Aptitude physique Policière.

Accusé de « négligence », le Lieutenant Daouda A Traoré se défend. Dans une note, le Directeur de l’Ecole de Police, le Contrôleur général Seydou Diarra, pour «mauvaise manière de servir, négligence », décrète 10 jours d’arrêt contre le commandant. Une peine à purger à l’école de police. Le Directeur s’étonne qu’à défaut des visites médicales, aucun encadreur n’a été, pendant 04 mois, à mesure de déceler l’état de grossesse avancée de la jeune dame.

Le commandant de la 8e compagnie se dit « surpris » d’être accusé de n’avoir pas «détecté une fille en état de grossesse ». Le Lieutenant Daouda A Traoré rappelle à sa hiérarchie qu’une grossesse se développe en 09 mois et non 04. C’est dire que les visites, contre visites médicales exigées avant tout recrutement devaient antérieurement régler ce problème. Selon le Commandant, la jeune recrue a effectué au moins 14 visites depuis son admission, jamais les documents de visites n’avaient signalé un état de grossesse.

Mamadou TOGOLA/Maliweb.net

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment