Coronavirus: bénédiction «—urbi et orbi—» du pape sur une place saint-Pierre déserte

Une bénédiction « urbi et orbi » – à la ville et au monde – exceptionnelle samedi 27 mars au Vatican. Alors qu’elle a lieu d’ordinaire à Noël et à Pâques devant des milliers de fidèles réunis place Saint-Pierre, c’est devant une place déserte que le pape l’a prononcée, lors d’une veillée de prière pour le monde frappé par la pandémie de coronavirus.

Le pape seul en prière, devant une place Saint-Pierre vide, sous la pluie : c’est l’image forte samedi 27 mars au soir, au Vatican. Dans une Rome crépusculaire, le souverain pontife a prié pour la fin de la pandémie, devant un crucifix qui avait éloigné la peste noire au XVIème siècle, selon la croyance, transporté d’une église de Rome devant la basilique.

Vatican News

@vaticannews_fr

Avec beaucoup de gravité, dans le contexte dramatique de la pandémie de , le François a présidé ce soir une cérémonie afin d’appeler le secours du Seigneur sur une humanité bouleversée et désorientée. https://www.vaticannews.va/fr/pape/news/2020-03/pape-francois-benediction-urbi-et-orbi-coronavirus.html 

Supplication au Seigneur pour la guérison d’un monde blessé et souffrant – Vatican News

Le Pape François a présidé ce vendredi soir, depuis le parvis puis l’atrium de la basilique Saint-Pierre, un temps de prière marqué par l’écoute de la …

vaticannews.va

72 personnes parlent à ce sujet

« Depuis des semaines, la nuit semble tomber, a prononcé le pape. D’épaisses ténèbres couvrent nos places, nos routes et nos villes. Elles se sont emparées de nos vies en remplissant tout d’un silence assourdissant et d’un vide désolant, qui paralyse tout sur son passage. Nous nous retrouvons apeurés et perdus. »

Certains pourtant n’ont pas peur de donner leur vie dans cette période trouble, a poursuivi le pape : médecins, infirmiers et infirmières, employés de supermarchés, forces de l’ordre, ou encore prêtres ou religieuses. Ils sont « en train d’écrire les évènements décisifs de notre histoire », a dit François.

Alors que la pandémie ne faiblit pas, le pape a voulu rassurer en expliquant que « la force de Dieu est d’orienter vers le bien tout ce qui nous arrive, même les choses tristes ».

Une célébration émouvante et solennelle, suivie en mondovision par des millions de spectateurs, qui s’est achevée, comme un symbole, dans le son des cloches de Saint-Pierre, mêlées aux sirènes d’une ambulance.

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment