« Kidnapping » : ce détail qui enfonce Coumba Kane

Coumba Kane est dans une mauvaise posture. En fait, l’enquête ouverte sur son kidnapping présumé, a fini de prouver que celui-ci est le fruit d’une invention, bien fomentée mais dont les incohérences n’ont pas échappé aux enquêteurs.

« En effet, Coumba Kane disait avoir été enlevée le 15 janvier 2020 vers les coups de 11 heures. D’après son récit, dès qu’elle est entrée, ce jour-là, dans la voiture qu’elle croyait être un clando, elle a été aspergée d’un produit qui l’aurait fait dormir. Et à son réveil, vers 15 heures, elle était dans une forêt », rappelle Libération Online.

Mais le téléphone de la dame, donne des informations contraires à celle-ci, la géolocalisation est passée par là.

« Problème : jusqu’à 18 heures 45 minutes, ce fameux jour, son téléphone bornait à la…gare des Baux maraichers d’où elle a tranquillement embarqué dans une voiture à destination de Touba, ville dont elle est originaire. Reste maintenant à savoir pourquoi elle a inventé toute cette légende qui a mis en émoi l’opinion », conclut la même source.

Share Button

Sur le même sujet

Leave a Comment