Le Sénat américain ouvre solennellement le procès en destitution de Trump

Le procès de Donald Trump devant le Sénat a formellement commencé ce jeudi 16 janvier.

Les sénateurs qui vont juger le président ont prêté serment au cours d’une séance particulièrement solennelle, en commençant par l’entrée dans l’hémicycle du Sénat du président de la Cour suprême en toge noire dans un silence total.

Le plus haut magistrat du pays a lui-même prêté serment sur la Bible avec parfois une certaine hésitation. Il faut dire que c’est seulement la troisième fois de l’histoire qu’un tel évènement se produit au Capitole.

John Roberts a ensuite procédé à la prestation de serment collective, avec cette image forte : 100 sénateurs américains, tous debout, main droite levée pour jurer de juger le président américain de façon impartiale, conformément à la Constitution.

Juste avant, les 7 élus démocrates de la Chambre désignés pour être les procureurs de Donald Trump lors de son procès ont lu son acte d’accusation. Un acte voté le 18 décembre, selon lequel le président a fait pression sur l’Ukraine pour trouver des éléments compromettants sur son rival démocrate Joe Biden.

« Donald Trump a été mis en accusation pour des crimes et délits graves », a lu avec émotion le procureur en chef Adam Shiff. Le procès du 45e président des États-Unis est donc bel et bien lancé, les auditions doivent débuter mardi pour durer près de deux semaines. Mais il a peu de chance d’aboutir.

Malgré de nouvelles déclarations d’un adjoint de son avocat assurant qu’il était parfaitement au courant de la diplomatie parallèle menée en son nom en Ukraine, Donald Trump est toujours soutenu en bloc par les républicaines, majoritaires au Sénat.

Je pense que ce procès devrait aller vite. C’est une mascarade ! Une mascarade, tout le monde le sait, toute cette histoire avec l’Ukraine… Il y a ce coup de téléphone parfait, probablement l’un des coups de téléphone les plus aimables que j’ai jamais passés à un chef d’État étranger. Il y a ce faux lanceur d’alerte qui a entendu parler de quelque chose qui n’a rien à voir avec ce qui a été dit. Tout était faux. Le président et le ministre des Affaires étrangères ukrainiens disent qu’il n’y a jamais eu de pression sur eux, tout était parfait… Et ils votent un acte d’accusation ! C’est complètement partisan. C’est une escroquerie. J’ai signé l’accord commercial le plus important de l’histoire de ce pays, l’accord avec la Chine, et c’est passé derrière cette mascarade complète ! Aujourd’hui, on a adopté l’USMCA, qui va remplacer l’ALENA qui était un accord désastreux, et l’USMCA passera probablement derrière cette escroquerie de chasse aux sorcières, qui heureusement et chacun le sait n’aboutira nulle part. Nos chiffres du chômage sont les plus bas depuis cinquante ans. Et je dois subir cette mascarade, cette complète mascarade inventée par les démocrates pour gagner une élection que j’espère ils perdront…

Donald Trump: «Ce procès devrait aller vite. C’est une mascarade!»
Share

Sur le même sujet

Leave a Comment