La cour suprême rejette l’appel de Simoes Pereira en Guinée Bissau

La Cour suprême de Guinée-Bissau a rejeté l’appel de Domingos Simoes Pereira, le candidat déclaré perdant au second tour de la présidentielle.
La Cour Suprême de Justice, motive sa décision par un vice de forme dans le recours déposé par le PAIGC, le parti qui a soutenuSimoes Pereira.
Domingos Simoes Pereira, candidat du parti historique, PAIGC, premier ministre du pays du 4 juillet 2014 au 20 août 2015 avait contesté les résultats donnant son rival Umaro Sissocco Embalo vainqueur avec 53,55 %.
Lors du premier tour Pereira était arrivé largement en tête avec 40,1% des voix, contre près de 28% pour Embalo.
Selon les juges de la haute juridiction, le PAIGC aurait dû présenter ses réclamations à la Commission nationale électorale avant de saisir la cour suprême de justice.
Le PAIGC n’ayant pas respecté la procédure selon la décision, la Cour a donc rejeté le recours en annulation des résultats de la présidentielle.
La Commission Nationale Electorale (CNE), organe chargé de gérer le processus électoral, avait déjà avoué n’avoir pas reçu de réclamations du PAIGC jusqu’à 48 heures après le scrutin électoral du 29 Décembre.
La Cour Suprême de Justice bissau-guinéenne ordonne par conséquent à cette commission de proclamer les résultats définitifs du scrutin présidentiel.
Pour l’heure, aucune date n’a été fixée pour la publication des résultats définitifs.
Umaro Embalo Cissoko a déjà effectué plusieurs voyages sur le continent en tant que président de la Guinée Bissau notamment au Sénégal et au Congo Brazzaville.
Share Button

Sur le même sujet

Leave a Comment