Violence basée sur le genre : Sikoroni Fèrèda se mobilise contre la pratique.

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Spot Light » de la direction régionale du district de Bamako de la promotion de la femme de l’enfant et de la famille, une activité de sensibilisation sur la violence basée sur le genre s’est ténue le mardi le 7 Janvier 2020 à Sikoroni Fèrèda dans la commune I. La cérémonie était coordonnée par Mme Diarra Mariam Traoré directrice de la promotion de la femme de l’enfant et de la famille dans la commune I, en présence du représentant de la direction régionale de la promotion de la femme de l’enfant et de la famille, M. Bakary Dembélé et du chef de village Flacoro Niaré.

« Spot Light » ou théâtre forum est un projet sur la violence basée sur le genre initié par la direction régionale de la promotion de la femme de l’enfant et de la famille du district de Bamako et financé par l’UNICEF.

Le chef de village de Sikoroni Fèrèda Flacoro Niaré estime que personne ne gagne dans la violence. Selon lui, cette activité dans son quartier est une bonne chose, parce qu’elle permettra à la population de savoir d’avantage la violence basée sur le genre afin de ne pas faire recours.

Sensibiliser en s’amusant à travers le spot light (théâtre forum) est une manière d’expliquer les dangers et les conséquences sur la violence basée sur le genre.  Dans son intervention Mme Diarra Mariam Traoré directrice de la promotion de la femme de l’enfant et de la famille de la commune I a affirmé que, Spot Light est un projet qui concerne deux communes de Bamako dont la commune I et la commune VI. Il y a 49 secteurs de la commune I qui sont concernés dont celui de Sikoroni Fèrèda où nous sommes aujourd’hui.

Selon elle, la violence basée sur le genre est un phénomène qui prend de l’ampleur dans les dernières années dans notre pays ; lutter contre ce mal est une affaire de tous. Pour elle, la violence basée sur le genre concerne, les femmes, les hommes, les enfants et les personnes en situation handicap entre autres. « A travers ce projet nous allons sensibiliser la population afin de ne pas faire recours à la violence quelle qu’en soit le problème » a laissé entendre Mme Diarra.

Le sketch du groupe théâtral Nyogolon explique tout le contour de la violence basée sur le genre et a invité les citoyens à faire recours aux autorités et non à la violence.

‘’Avec ce théâtre j’ai beaucoup appris sur la violence basée sur le genre. Auparavant je pensais que c’est les femmes seulement qui étaient concernées mais ce théâtre et les propos tenus par les responsables m’ont permis d’avoir une vision claire et je ne ferai jamais recours à la violence’’ dixit Fanta Coulibaly une citoyenne de Sikoroni.

Boubacar Diam Wagué

Share Button

Sur le même sujet

Leave a Comment