KAY, CHEF D’EQUIPE CLUB LOOKEA SENEGAL: “Nous apportions une clientèle touristique sure au Sénégal”

Kay, Chef d’équipe du Club Lookéa au Sénégal a mis pour la première fois ses pieds en Afrique, particulièrement au Sénégal.  Etant dans son activité depuis 2014 et voyageant beaucoup, il change souvent d’hôtels. Dans le cadre de ses activités, il propose de l’animation pour les touristes français, sous forme de package. Et, il estime que l’avantage d’Air France et d’Air Sénégal reste le fait que les clients ont droit à deux valises. Entretien…

 Que faites-vous en tant que club ?

Nous proposons de l’animation pour les touristes français. C’est un package. Quand les gens partent en vacance, ils réservent directement avec le Club Lookéa. Donc, ils prennent l’avion de Paris, après ils arrivent à la destination. Par exemple, si c’est le Sénégal, on va leur chercher à l’aéroport. On les amène à l‘hôtel. le lendemain, on fait une réunion d’informations pour leur expliquer la partie hôtelière, la partie animation. ensuite, il y a le représentant qui s’occupe des excursions qui va venir parler des excursions qu’on propose. ils ont leur choix de la journée, ils font leur animation et les excursions.

Qu’est-ce que cela rapporte sur le plan touristique pour un pays comme le Sénégal ?

Déjà, le Club Lookéa, c’est une marque importante. Dans le monde entier, le Club Lookéa est connu. Donc, cela rapporte une clientèle sûre pour le tourisme sénégalais. Et, des hôtels qui signent avec des tours opérateur comme le Club Lookéa, ils sont sûrs d’avoir des vacanciers. Parce que, c’est un gros tour opérateur. Nous avons des vacanciers très fidèles qui ne voyagent qu’avec le Club Lookéa. Donc, quand le Club Lookéa se trouve dans un pays, généralement les vacanciers viennent.

Vos vacanciers contribuent-ils au développement local ?

Cela dépend des pays que l’on visite. Des pays comme le Sénégal où il y a beaucoup de choses à faire, on essaye de contribuer à notre façon au développement local avec nos possibilités. Par exemple, dans les excursions, on propose aux gens lors de la réunion de ramener des choses. Quand on est dans un pays village, ils essaient de donner deux ou trois cadeaux. Il y a beaucoup de nos clients qui viennent avec la deuxième valise.

Puisque, l’avantage d’Air France et d’Air Sénégal, les clients ont droit à deux valises. Du coup, il y a beaucoup de vacanciers qui viennent avec la deuxième valise. Après, ils donnent des habits, des cahiers, des stylos. On fait une vraie journée à thème tous les mercredis, on enlève toute animation de base et, on propose une journée 100% sénégalaise sur la culture du Sénégal. On se rend également au niveau des écoles sénégalaises où la directrice ou le directeur explique la différence avec l’école française que nous connaissons. À la recréation, nous avons la chance de côtoyer les enfants. On partage avec eux et on leur donne tout ce que nous pouvons. C’est vraiment un moment de partage. Après, on se rend dans les rues pour rencontrer les autochtones qui vivent grâce à tout ce qu’ils vendent. Le soir, nous sommes à l’hôtel où on apprend les toutes cultures sénégalaises. Et, on essaie de donner deux ou trois mots de Wolof. Comme cela même dans la rue, ils pourront échanger avec la population locale. C’est toujours sympa d’apprendre la langue du pays où tu vas.

On donne également des cours de Djembé. On fait beaucoup d’activités durant la journée. Après le soir, on finit avec un gros spectacle 100% sénégalais avec une compagnie extérieure. C’est pour découvrir au maximum la culture sénégalaise. Cela fait trois mois que je suis au Sénégal. Mais, il y a des vacanciers pour qui, cela fait trente ans qu’ils viennent au Sénégal. Parce qu’ils aiment le Sénégal. C’est ma dixième saison et c’est mon sixième pays. C’est la première que j’ai des gens aussi, chaleureux avec qui je travaille. Même quand j’ai été accueilli, le premier jour, par les membres de la direction de l’hôtel. Le Sénégal, il y a une clientèle fidèle, c’est pourquoi ça marche bien. C’est hyper chaleureux dans les hôtels. Tout le monde te connais et sais qui tu es. Au bar, on retient tes commandes. Tu vas au restaurant, à la limite, on te place toujours à la même table. Parce qu’on sait que c’est ta table. Ce sont des détails qui fidélisent la clientèle. Contrairement à d’autres pays.

Votre club emploie-t-il des sénégalais ?

La société pour laquelle je travaille, par exemple au Sénégal, je suis responsable. Si jamais demain, on perd un sénégalais, souvent on vient me donner des Cv après je m’occupe du recrutement sur place. Comme cela, on garde le mixte. Puisqu’il y a des hôtels en Europe où on une équipe 100% français. Parce que quand vous allez en Grèce ou en Espagne, vous n’avez pas besoin d’une culture grec ou espagnol.

Tandis qu’au Sénégal, vous avez une vraie culture locale qui est déjà impressionnante et un style de vie qui est totalement différent des nôtres. Donc, vu qu’on ne travaille que pour des français et au Sénégal on parle français. C’est génial pour tout le monde.

Les vacanciers s’y retrouvent avec la culture sénégalaise. Dans les questions qu’ils posent tous les jours aux sénégalais qu’ils ne vont pas nous poser  à nous, si on était que des français. Donc, ils apprennent tellement de choses de par les animateurs ou comment on vie au Sénégal. Nous, on ne pourrait pas apporter en tant que français. Même si demain, tu immigres dans un pays, tu ne connaitras jamais le pays comme si tu es née à 100 mètres d’ici.

Est-ce que vos vacanciers apprécient vos activités ?                                                                            

Chez nous, nous avons une clientèle très fidèle. C’est-à-dire qui viennent pour l’animation Lookéa que l’on propose toujours. Je veux dire, les concepts obligatoires. Après, chaque chef de village sur place  peut apporter sa pâte. Les habitués Lookéa ont la base de Lookéa qu’ils retrouveront dans tous les hôtels. Ils savent que, selon chaque hôtel, l’équipe va différencier.

Ils vont peut-être apprendre de nouvelles choses. Mais aussi, quand tu es dans un pays encore une fois comme le Sénégal où tu as une culture riche, c’est important. Parce que, les gens viennent aussi, pour découvrir. Si on n’était que des français, ça ne marcherait pas aussi bien. Les gens ne seraient pas aussi contents de leur vacance.

Qu’est-ce qui vous a le plus marqué au Sénégal ?

C’est la première fois que je fais un pays où je me sens aussi bien. On a l’impression d’être du Sénégal. C’est un pays où le racisme n’existe pas. Alors qu’en Grèce, l’on sent un peu de racisme. C’est la première destination que je fais où je laisse les filles rentrer toutes seules le soir. Parce que, je sais ce n’est pas un endroit aussi dangereux.

Au Sénégal, nous n’avons ce sentiment de peur. On a l’impression que tout le monde te connaît, alors qu’on ne te connaît pas. Quand tu arrives, tu parles avec quelqu’un, tu as l’impression que c’est déjà ton ami. Alors qu’en France, c’est à la limite qu’on va te dire bonjour. En France ou dans d’autres pays, tu dis bonjour, personne ne réponds. Alors qu’au Sénégal, les gens répondent avec un large sourire.

Propos recueillis par AC/AP/DAKAR

Share Button

Sur le même sujet

Leave a Comment