Turquie: mobilisation contre les violences conjugales à Istanbul

Dimanche après-midi, près de 200 de femmes se sont réunies à Istanbul pour protester contre les violences faites aux femmes à l’appel d’un collectif d’associations. Reprenant l’hymne féministe créé au Chili, elles ont traduit les paroles et importé la chorégraphie. Si une semaine plus tôt la police avait réprimé une première manifestation, les militantes ont tenu à danser une seconde fois ce dimanche.

Gants violets, paillettes pour certaines ou nœud fluo dans les cheveux, près de 200 femmes ont dansé sur la traduction en turc de la chanson du collectif né au Chili pour protester contre les violences faites aux femmes.

Au son de « le violeur c’est toi », dénonçant une justice aveugle, pas question pour Benazir, 31 ans, de rester les bras croisés : « On vit dans un pays où chaque année il y a plus de 400 femmes assassinées. Et les assassins ne sont pas condamnés ou la plupart du temps ils arrivent à avoir des réductions de peine. Du coup on vit dans un pays où être féministe est obligatoire. »

La semaine dernière, des militantes s’étaient réunies sur la rive asiatique d’Istanbul. Six femmes avaient été arrêtées. Mais pas question de se décourager, comme le confirme cette manifestante. « Nous n’avons pas d’autre chance, nos droits sont de plus en plus en recul, dit-elle. Si nous ne nous battons pas pour nos droits, ils ne nous laisseront pas sortir de chez nous ! »

Les militantes ont même reçu un soutien politique de poids : des députées de l’oppositionont ont entonné la chanson samedi, dans l’hémicycle du Parlement turc.

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment