Côte d’Ivoire: la CDRP en ordre de bataille pour la présidentielle de 2020

Dix-sept partis politiques ivoiriens ont signé, hier jeudi 28 novembre, un manifeste sous l’égide du PDCI d’Henri Konan-Bédié pour entériner la formation de la CDRP, la Coalition pour la démocratie, la réconciliation et la paix. Au programme de cette coalition, la réforme de la Commission électorale, ainsi que la gratuité de la carte d’identité avec, en toile de fond, l’élection présidentielle de 2020.

C’est un éventail large des partis politiques ivoiriens qui s’est réuni hier jeudi au siège du PDCI, de l’Union des sociaux démocrates, en passant par le Cojep de Charles Blé Goudé jusqu’au Parti communiste révolutionnaire. Une image d’unité de l’opposition s’en dégageait.

« Retenez que le président Soro apporte son soutien à la coalition, nous explique Mamadou Kanigui Soro, président du Raci qui compte 15 députés, et soutien de Guillaume SoroNotre volonté au Raci a toujours été de voir les Ivoiriens unis et rassemblés et aujourd’hui la politique qui consiste à (les) diviser ne nous arrange pas. Ce qui est le plus important aujourd’hui pour nous, c’est que la Côte d’Ivoire soit unie et rassemblée et que les populations ivoiriennes apprennent à se faire confiance. Pour nous, c’est le socle du développement »

Rapprochement en vue avec Ensemble pour la démocratie et la souveraineté ?

Parmi les grands absents, le FPI. Le parti de Laurent Gbagbo étant lui-même à la tête d’une autre coalition, Ensemble pour la démocratie et la souveraineté, sa présence n’était pas nécessaire.

Pour Maurice Kakou Kigahue, le secrétaire exécutif du PDCI, le rassemblement pourra venir plus tard. « Nous discutons des grands dossiers ensemble et notre dossier phare c’est la réforme de la Commission électorale indépendante. Pour l’instant, nous ne parlons pas  “comment on va aux élections”. Nous parlons de comment changer la  face la Côte d’Ivoire. Donc nous travaillons ensemble et nous avons un document de collaboration FPI/ PDCI qui va nous amener vers un partenariat ».

Si cette coalition se veut non idéologique selon les principaux concernés, tout semble en ordre de marche pour préparer la campagne électorale de 2020.

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment