ONU: un Haïtien sur trois est dans une situation de grave insécurité alimentaire

À cause de la crise économique et des troubles dans le pays, plus d’une personne sur trois connaît une situation d’insécurité alimentaire grave en Haïti, selon le Programme alimentaire mondial. Parmi elles, plus d’un million sont même dans une situation d’urgence.

3,7 millions de Haïtiens, sur une population de 11 millions, ne savent pas toujours comment ils vont se nourrir. Depuis un an, l’insécurité alimentaire dans les zones rurales d’Haïti a augmenté de 15%. La faute à une économie à genoux, la baisse de la production agricole et les troubles socio-économiques qui paralysent le pays depuis plus de deux mois.

C’est le dernier stade avant la famine, selon la classification du PAM. Sans assistance immédiate, la situation pourrait encore empirer à très court terme. À cause de l’insécurité, l’aide humanitaire parvient au compte-gouttes.

200 000 personnes en situation d’urgence à Port-au-Prince

« Le programme alimentaire scolaire du PAM a été gravement touché. De nombreuses livraisons dans les écoles ont été annulées et reportées jusqu’au moment où la situation sécuritaire sera meilleure, explique Hervé Verhoosel, le porte-parole du Programme alimentaire mondial. Cela touche certaines des communautés les plus vulnérables en Haïti qui comptaient vraiment sur cette assistance pour les familles puisque les repas distribués à l’école pour les plus pauvres sont souvent le repas principal des enfants ».

Dans le détail, 850 000 personnes vivent dans l’insécurité alimentaire à Port-au-Prince, dont 200 000 en situation d’urgence. Parmi les zones les plus touchées, les quartiers les plus vulnérables de Cité Soleil, dans la capitale, et le sud du département du nord-ouest.

Si rien n’est fait pour améliorer la situation, le nombre de personnes ayant besoin d’une aide alimentaire passera de 3,7 millions à plus de 4 millions avant six mois.

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment