À l’ONU, le Brésil vote contre la levée de l’embargo américain contre Cuba

Pour la 28e année consécutive, l’Assemblée générale de l’ONU a voté en faveur d’un projet de résolution pour la levée de l’embargo imposé à Cuba par les États-Unis. Sans surprise, le projet de résolution a été voté quasiment à l’unanimité, sans les voix d’Israël et des États-Unis. Une seule nouveauté : le Brésil, qui jusqu’ici votait pour la résolution, a pour la première fois voté contre.

Sur l’écran de l’Assemblée générale de l’ONU, alors que les résultats de l’élection affichaient une nuée de points verts à côté des pays qui ont voté en faveur de la résolution appelant à la fin du blocus commercial économique et financier de Cuba, un point rouge a rejoint les mentions habituellement pourpres des États-Unis et d’Israël : le Brésil.

C’est la première fois, et cela confirme bien l’effort de rapprochement des États-Unis de la part du président brésilien Jair Bolsonaro. Malgré les conseils de son gouvernement de ne pas changer la ligne habituelle de vote brésilienne, le président d’extrême droite a donné la consigne de se démarquer.

Ancien capitaine de l’armée, il n’a jamais caché son aversion pour les régimes de gauche en Amérique latine ni pour la politique étrangère menée par ses prédécesseurs à l’égard de Cuba.

En prenant position pour l’embargo imposé par Washington cependant, Brasilia risque de mettre en difficulté ses propres intérêts commerciaux à Cuba. Et sur un plan régional, cette décision affaiblit la position unanime des pays de l’Amérique latine qui exhortent les États-Unis et Cuba à reprendre le dialogue, alors que les tensions ne vont que croissantes entre les deux pays.

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment