Nucléaire iranien: Emmanuel Macron annonce «une pression accrue»

L’Iran franchit une nouvelle étape de son désengagement de l’accord nucléaire en annoçant une reprise de l’enrichissement d’uranium sur le site de Fordo. Ce mercredi avant de quitter la Chine où il était en déplacement, le président Emmanuel Macron a changé de ton dans le dossier iranien en annonçant « une pression accrue » sur Téhéran.

« Un changement profond » : c’est ainsi qu’Emmanuel Macron qualifie les mesures décidées par l’Iran cette semaine. C’est la quatrième fois que la République islamique annonce des gestes de désengagement de l’accord nucléaire, mais selon le président français c’est « la première fois » que l’Iran sort « de manière explicite et de manière non limitée » du cadre de l’accord.

Les mots sont forts puisque depuis des mois la France travaille à une médiation entre l’Iran et les États-Unis pour tenter de bâtir « une désescalade » dans le bras de fer nucléaire. L’initiative semble toujours d’actualité, mais Emmanuel Macron annonce « une pression accrue de tous » sur l’Iran, même si la France plaide toujours pour « l’allègement de certaines sanctions. »

Les propos du chef de l’État signifient-ils que l’initiative française de médiation est à un tournant ? Emmanuel Macron précise en tout cas que des discussions sont prévues dans les prochains jours avec les Iraniens et qu’il faudra alors « en tirer collectivement les conséquences. »

Le dialogue délicat entre Paris et Téhéran est aussi compliqué par la détention de deux chercheurs arrêtés en Iran en juin dernier, la Franco-Iranienne Fariba Adelkhah et le Français Roland Marchal sont toujours derrière les barreaux malgré les appels de la France demandant leur libération.

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment