Haïti: l’ambassadrice américaine Michele Sison appelle au dialogue

Le navire-hôpital américain USNS Comfort est arrivé à Port-au-Prince. Jusqu’au 13 novembre, des services médicaux gratuits seront dispensés à terre et en mer, de la médecine familiale aux interventions chirurgicales. L’ambassadrice des États-Unis à Port-au-Prince, Michele Sison, a accepté de répondre à nos questions sur cette mission médicale.

RFI : À qui s’adresse ce navire-hôpital ?

Michele Sison Le navire américain Comfort entend porter assistance aux populations les plus vulnérables de la région de Port-au-Prince. Il fournit des soins médicaux gratuits à la fois à terre, sur la base de Killick des garde-côtes haïtiens, ici à Port-au-Prince, et à bord du navire lui-même. Les cas les plus urgents qui nécessitent une intervention chirurgicale sont coordonnés par le ministère haïtien de la Santé publique. Il y a déjà une liste de plus de 200 patients originaires de plusieurs villes haïtiennes qui seront opérés à bord de ce navire-hôpital de 250 lits.

Comment seront-ils transférés sur le site, sachant que des gangs empêchent en ce moment la libre circulation des personnes dans le pays, notamment à Port-au-Prince ?

Le navire-hôpital Comfort est bien sûr en mer. Donc nous avons deux hélicoptères de la marine américaine qui transporteront ces patients en attente de chirurgie, et le matériel entre l’hôpital de départ et le navire. La Police nationale haïtienne (PNH) est pleinement engagée dans la sécurisation, non seulement de cette base des garde-côtes haïtiens – qui font partie de la PNH -, mais aussi des routes qui y mènent et des sites hospitaliers. Le but est que le maximum de patients puisse bénéficier de cette assistance médicale. Et bien sûr cette base navale elle-même est au cœur d’une zone très peuplée donc nous pensons que de nombreuses personnes de ce quartier seront parmi les premières à venir consulter.

Pouvez-vous préciser où et combien de membres de la PNH seront déployés ?

« La base des garde-côtes haïtiens fait partie de l’infrastructure de la Police nationale haïtienne. Donc l’intégralité de la planification, de l’appui logistique et de l’accueil des patients, est coordonnée et mise en œuvre conjointement avec la Police nationale haïtienne. En réalité, le corps médical de la Police nationale travaille aux côtés du personnel médical américain. Le navire-hôpital Comfort a déjà été déployé à plusieurs reprises en Haïti, pas seulement pour fournir une assistance médicale, mais aussi après des catastrophes naturelles, comme le séisme de 2010. Bien sûr, aujourd’hui, les États-Unis appellent aussi tous les dirigeants politiques, économiques et de la société civile, à travailler à la formation d’un gouvernement au service des citoyens haïtiens, à entrer dans un dialogue au service des Haïtiens, et à permette aux nécessaires aides humanitaires et alimentaires d’atteindre les populations vulnérables. Nous sommes très préoccupés par la persistance de la violence, l’impasse politique et économique qui ont gravement affecté la population haïtienne ces dernières semaines.

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment