Bamako: Célébration du Magal à keur Serigne Touba

La forte communauté sénégalaise notamment, celle mouride s’est donnée rendez-vous à keur Serigne Touba sis à Hamdallaye pour commémorer le départ en exil au Gabon de Cheikh Ahmadou Bamba khadimou Rassoul en 1895. La cérémonie officielle a été présidée par l’Ambassadeur du Sénégal au Mali, Birame Mbagnick Diagne en présence de Serigne Mactar FAYE, représentant du khalife général des mourides, de Mame Balla MBACKE, du représentant de l’Iman de la grande mosquée de Bamako, de plusieurs autorités religieuses et politiques dont la représentante du parti RPM.

Le grand Magal de Touba a été célébré comme chaque année à Bamako dans l’enceinte de Keur Serigne Touba. De milliers de fidèles en provenance des quatre coins de la ville ont assisté à la 125e édition de ce grand évènement du « 18 safar » que le fondateur de la confrérie mouride a initié lui-même pour témoigner sa reconnaissance à ALLAH.

Comme le cheikh l’avait recommandé, cette journée de grâce et de réjouissance a été marquée par la lecture du Saint Coran et des Khaissaides de Serigne Touba. Ce fut également un moment de partage avec des repas copieux en qualité et en quantité .
Dans son mot de bienvenu, Serigne Dame FAYE a remercié au nom du représentant du Khalife général des mourides tous ceux qui les ont soutenu pour l’organisation de ce Magal. Avant de porter à la connaissance du public de l’ouverture d’un daara au sein de Keur Serigne Touba pour ceux qui souhaitent que leurs enfants apprennent le Saint Coran.
Pour sa part, Son Excellence Birame Mbagnick DIAGNE s’est réjouit de cette journée non sans rendre un vibrant hommage au représentant du khalife. Il a par ailleurs, remercié le représentant de l’Iman de la grande mosquée de Bamako et sa délégation, la représentante du parti au pouvoir ainsi que l’ensemble du peuple malien. Tout en magnifiant la fraternité profonde qui existe entre Sénégal et le Mali. « Votre présence ici témoigne sans doute de l’attachement et de l’affection que vous avez pour toute la communauté sénégalaise et pour le Sénégal », a t-il déclaré. En outre, il a lancé un appel pour la paix et à la cohésion nationale.
Enfin, Serigne Mame Balla Mbacké a formulé des prières à l’endroit de toute l’assistance pour clôturer la cérémonie.
Le Magal qui coincide au 18e jour du mois lunaire de safar est une date qui marque le début des épreuves et souffrances que Cheikh Ahmadou Bamba a endurées durant son exil. Mais aussi l’achèvement et l’aboutissement de sa mission.

Doubahan Rachel Diarra (stagiaire)

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment