Argentine: le président Macri mobilise à huit jours de l’élection

Près d’un demi-million de personnes ont manifesté samedi pour soutenir la candidature du président sortant, le libéral Mauricio Macri, en mauvaise posture pour la présidentielle du 27 octobre face au péroniste Alberto Fernández, qui l’a sévèrement battu aux primaires.

« Sí se puede » (« Oui, on peut le faire »). Le slogan de campagne de Mauricio Macri a été une nouvelle fois repris massivement ce samedi soir à Buenos Aires. Face à une foule digne d’un candidat péroniste, mais composée d’Argentins majoritairement issus de classe moyenne, le président sortant a appelé ses électeurs à se mobiliser pour l’élection présidentielle. « Vous êtes la force de ce pays. Il faut que vous nous accompagniez pour construire l’Argentine dont nous rêvons et que nous méritons tous. Alors je vous dis, il faut voter ! »

Battu de 16 points aux primaires du 11 août, le président sortant devrait gagner trois points, ce qui n’est pas impossible au vu de la mobilisation de ce samedi. Mais il faudra aussi espérer que son adversaire péroniste Alberto Fernández en perde autant, afin de forcer un ballottage.

Des partisans qui veulent y croire

Pari difficile, sinon impossible. Pas pour ses partisans, comme en témoignent Verónica et Gabriel. « Nous sommes convaincus que Mauricio Macri sera réélu parce que trois ans et demi, c’est peu. Il a fait beaucoup mais il faut lui donner plus de temps », estime Veronica. « Je ne pensais pas qu’il y aurait autant de monde. Nous avons des amis qui sont indécis et, si on ne veut pas leur faire changer leur façon de penser, on veut leur faire voir qu’il ne faut pas retourner en arrière », explique Gabriel.

Pas un mot sur la crise économique, principal facteur du désamour des électeurs à l’égard du chef de l’État sortant. Quel que soit le résultat du 27 octobre, Mauricio Macri aura consolidé ce samedi un bloc d’opposition à un futur gouvernement péroniste.

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment