Les Européens vont riposter aux taxes douanières de Donald Trump

La Commission européenne a regretté l’entrée en vigueur des sanctions douanières américaines à l’égard de produits européens. Début octobre, l’OMC avait accordé à Washington son feu vert pour imposer des sanctions douanières contre l’Union européenne, en représailles aux subventions accordées à l’avionneur européen Airbus, dans une bataille juridique qui remonte à 2004.

« Nous n’avons pas d’autres alternatives que celle de riposter », indique la Commissaire européenne au Commerce dans une déclaration publiée hier. Comprendre : appliquer des droits de douane à l’encontre de produits américains, « même si cela ne sera profitable à personne », précise Cécila Malmström.

La liste des Européens est prête depuis le mois d’avril dernier. Y figurent par exemple le ketchup, des poissons surgelés mais aussi des produits du secteur de l’aéronautique. L’OMC autorise les Européens à imposer des sanctions douanières aux États-Unis. Elle qui reconnaît que les aides versées par les Américains à Boeing sont illégales.

Reste maintenant à connaître le montant de ces mesures de rétorsion que pourront appliquer les Européens. L’UE sera fixée début 2020. En attendant, la Commission européenne promet de surveiller l’impact des mesures américaines sur les produits européens, et particulièrement dans le secteur agricole. Les vins français, le parmesan italien, les huiles d’olive espagnoles devraient être particulièrement affectés par les droits de douane américains.

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment