Allemagne: après l’attaque de Halle, la peur du terrorisme néo-nazi

Au lendemain de l’attentat antisémite de Halle, la communauté juive exige de l’Allemagne une meilleure protection et une mobilisation contre l’extrême droite. Les craintes d’un terrorisme néonazi ressurgissent.

L’attaque de Halle a suscité une grande émotion. Sur place, bien sûr, où plusieurs centaines de personnes se sont recueillies le 9 octobre au soir, au centre-ville, en déposant des bougies à la mémoire des victimes. A Berlin, aussi, où Angela Merkel a participé à un rassemblement devant une synagogue. « Mon objectif, et celui des responsables politiques, est de tout faire pour que vous puissiez vivre en sécurité. Et cette journée nous montre que ce n’est pas assez, que nous devons faire encore plus », a déclaré la chancelière.

Absence de protection scandaleuse

Un aspect critiqué par la communauté juive allemande. Son responsable, Josef Schuster, a ainsi jugé « scandaleux » l’absence de protection policière devant la synagogue de Halle. La communauté juive allemande dénonce régulièrement la montée de l’antisémitisme. Le président de la république Frank-Walter Steinmeier visite cet après-midi la synagogue de Halle. Le ministre de l’Intérieur, Horst Seehofer, sera aussi sur place pour donner une conférence de presse.

Une « honte pour l’Allemagne »

L’attaque d’hier fait bien sûr la Une de tous les journaux. Pour le quotidien populaire Bild, « l’auteur de l’attaque est le seul responsable. Mais il a été encouragé dans ses actes par une société civile qui ne prend pas suffisamment position contre l’antisémitisme. C’est un message accablant en raison de notre histoire. C’est une honte pour l’Allemagne ». Plusieurs journaux voient dans l’attaque d’hier une nouvelle dimension de la violence antisémite. On peut ainsi lire dans un quotidien : « Le terrorisme d’extrême droite se sent aussi fort qu’en 1933. Il n’hésite pas à s’exprimer publiquement ».

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment