Lady Sonia, la Congolaise qui «coache» un million de personnes sur le Web

Lady Sonia est une petite célébrité sur le continent africain. Les vidéos que cette Congolaise poste sur YouTube, Facebook et Instagram, totalisent des millions de vues et invitent à l’épanouissement.

Sur YouTube, Twitter, Facebook ou Instagram, de plus en plus d’internautes se muent en influenceurs. Ils prodiguent encouragements et conseils. Tous les domaines sont concernés, rien n’y échappe : le sport, la famille, la carrière professionnelle, et évidemment les relations amoureuses…

Le Camerounais Thierry Pat par exemple, coach en relations de couple, écrit sur sa page Facebook suivie par près de 400 000 personnes : « Ne réponds surtout pas à ton ex. Tu es une reine, arrange ta couronne et continue ton évolution. »

Lady Sonia, une coach congolaise qui vit en Suisse, est une véritable star en Côte d’Ivoire. Sur les réseaux sociaux, elle se définit comme une ambassadrice de l’épanouissement. Rien que ça.

Entre photos léchées prises lors de conférences, vidéos tournées face caméra ou encore vidéos en direct, Lady Sonia envoie chaque jour des encouragements à ses 800 000 abonnés sur Facebook.

Pour réunir un tel nombre de fans, elle a ajouté quelques ingréditents qu’elle aime partager : « Un peu de musique urbaine africaine, de la danse et une bonne dose de citations religieuses et de bonne humeur. »

Les commentaires sous ses productions en ligne sont élogieux. Beaucoup d’internautes voient en elle une mentor, un modèle, une idole même. « Je pense que ce qui choque toutes ces dames et même ces hommes – parce que mon message est universel –, c’est de découvrir qu’on peut être Africaine, noire, ronde, avoir des enfants, être victime de scandales et se relever, comme moi. Les femmes s’identifient à moi », explique-t-elle.

Diplômée d’un master en ingénierie commerciale, Lady Sonia a développé son activité grâce aux plateformes sociales. « Les gens passent beaucoup de temps sur les réseaux sociaux. Ils communiquent avec leurs amis. Des gens me suivent du Mexique, du Guatemala, de Russie,… Les réseaux sociaux ont permis de vulgariser le coaching et ont permis à ceux qui n’ont pas les moyens d’y avoir accès facilement. »

Le coaching 2.0, un nouveau métier

Plusieurs coach 2.0 laissent en effet leurs coordonnées et facturent des consultations sur Facebook, LinkedIn ou WhatsApp. Lady Sonia, par exemple, a créé LEI, un programme payant d’épanouissement en 90 jours. Son prix : 200 000 francs CFA par personne, soit 300 euros. Elle vend également des produits dérivés de sa marque : Lady Sonia.

Et quand on lui demande si ce n’est pas une somme trop élevée pour les femmes africaines auxquelles elle s’adresse, elle répond : « Non, beaucoup de femmes dépensent bien plus pour acheter des extensions pour les cheveux. Alors que moi, je propose des outils qui pourraient changer leurs vies. »

L’épanouissement est devenu un business et cela pose de nombreuses questions, notamment celle de la formation – parfois inexistante – de tous ces coachs. Par ailleurs, les « conseils de vie » s’uniformisent et les tarifs sont de plus en plus élevés.

« Je fais travailler toute une équipe pour proposer à ma communauté des contenus toujours plus intéressants. Et tout ceci représente pour moi un coût et des charges », assure Lady Sonia.

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment