Clément Dembélé : L’imposteur donneur de leçon

Venu de je ne sais où à l’orée des élections s présidentielles de 2018, le jeune Clément avait suscité beaucoup d’espoirs chez les maliens. Tous s’étaient dit que notre soif du changement générationnelle serait étanchée au regard des  actions qu’il menait à travers ses activités de formation, de coaching et de consulting. Ses sorties médiatiques ne laissaient personne indiffèrent. Le temps étant le meilleur juge, a permis aux maliens de connaitre la nature de l’homme.

N’ayant pas pu engranger la moindre signature lors de la campagne et en court de millions pour financer et ou verser sa caution, la malin Clément a voulu se jouer de la convention des bâtisseurs pour s’ériger en candidat unique des barons le constituant. Son jeu n’ayant pas marché, il a couru derrière Mountaga Tall tout en lorgnant Modibo Koné du Mouvement Mali Kanu(MMK) qu’il a suivi jusqu’à Ségou pendant le lancement de ce dernier. Les résultats du 1er tour des présidentielles ont versé les ambitions démesurées du « professeur en je ne sais quoi ».

Après cet échec, il se fait construire une image de catholique austère aux allures rassurantes et notaires de sainte famille. Une image faite de sérieux, de sérénité affichée, de probité revendiquée sur laquelle il s’appuyait pour jeter son discrédit sur la gouvernance actuelle du président IBK.  Ce bel édifice de moralité qui avait fait de Clément le « Monsieur Sauveur » s’est écroulé le jour où il a décidé de suivre le patron des patrons Mamadou Sinsy Coulibaly lequel selon des indiscrétions serait son bailleur, dans son combat de lutte contre la corruption au Mali. Que de sorties ratées pour dit-il,  lutter contre la corruption au Mali. Toutes les occasions lui étaient opportunes pour s’afficher devant un petit écran ou sur un plateau télé et tenir ses discours de tous les jours (fôli sen kelen, dôn sen kelen). Dans son extravagance, il annonça être l’homme le plus instruit au Mali. Une déclaration qui mit la puce à l’oreille des maliens sur la vraie nature et les vraies ambitions de l’homme. Pour enfoncer le clou, notre professeur au chômage enchaina les meetings de lutte contre la corruption et de soutiens à nos forces armées et de sécurités qui n’arrivent pas à regrouper 100 personnes.

Son imposture a alors atteint son apogée le jour où il a affirmé être l’acteur de la plainte contre le président de l’APCAM Bakary Togola qui répond actuellement au chef d’accusation dans le cadre d’une affaire de détournement de fonds public à la confédération Syndicale des producteurs de cotons pour laquelle 3 autres personnes ont été déjà mis en examen. Au même moment, rappelons-le, le procureur du pôle économique annonçait qu’il s’agit d’une dénonciation anonyme.

Clémént Dembélé endosse sans vergogne le costume de chevalier blanc de la lutte contre la corruption au Mali. Et voilà que ce dessine le portait de l’homme qui se fait chrétien à l’église et musulman à la mosquée. Son appellation Clémént Mamadou Dembélé en est une parfaite illustration.

Nous y reviendrons…

La Rédaction

Share

Sur le même sujet

One Thought to “Clément Dembélé : L’imposteur donneur de leçon

  1. Jubert

    Ceux qui ont le feu aux couille ne pardonneront jamais au Dr. Clément.
    Mais le Mali digne salut les efforts du Dr. le félicite et l’encourage et soutien la justice pour mettre sous verrous les indélicats voleurs de la république, suceur du sang de leur frères. Courage Dr. Courage Malik
    Courage Messieurs les Procureurs.
    Vive le Mali sans voleur.

Leave a Comment