Netanyahu promet d’annexer une partie de la Cisjordanie occupee s’il est réélu

À huit jours des élections législatives en Israël, le Premier ministre sortant promet d’annexer une partie des territoires palestiniens en cas de réélection. Benyamin Netanyahu vise la vallée du Jourdain et le nord de la mer Morte. C’est une promesse électorale coup de poing à une semaine d’un scrutin au résultat incertain pour le chef du gouvernement.

Chaque jour, Benyamin Netanyahu veut dominer le débat public, s’inviter dans les journaux télévisés et en Une des journaux. Après sa tentative avortée de doter de caméras les observateurs du Likoud dans des bureaux de vote de localités arabes, après avoir révélé l’existence d’un nouveau de site de production nucléaire de l’Iran, il propose désormais d’annexer une partie des territoires palestiniens.

« Aujourd’hui, j’annonce mon intention d’imposer dès la mise sur pied du prochain gouvernement la souveraineté israélienne sur la vallée du Jourdain et sur le nord de la mer Morte », a ainsi déclaré Benyamin Natanyahu.

La vallée du Jourdain est une zone stratégique sur laquelle il existe un consensus large dans la classe politique israélienne : en cas d’accord de paix avec les Palestiniens, elle doit rester sous contrôle israélien. Le chef du gouvernement juge maintenant les conditions réunies pour l’annexion et promet d’en faire l’une des premières mesures du prochain gouvernement s’il est réélu.

À plusieurs reprises au cours de son allocution, Benyamin Netanyahu a demandé aux Israéliens de lui confier un mandat clair. Alors que l’issue de ce scrutin est très incertaine, il cherche à mobiliser derrière son nom l’électorat de droite. En avril dernier, à la fin de la dernière campagne, il avait déjà promis une annexion de pans entiers de la Cisjordanie. Une stratégie pour éviter l’éparpillement des voix de droite.

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment