Monsanto a fiché 1475 personnalités en Europe pour défendre son glyphosate

Le journal Le Monde fait de nouvelles révélations sur le fichier de la firme pharmaceutique Bayer. Selon le quotidien, 1 475 personnes ont été fichées par Monsanto en Europe dont des parlementaires, des journalistes et des scientifiques.

Pour défendre le glyphosate si décrié par les défenseurs de l’environnement, Monsanto a mis les moyens. L’agrochimiste américain devenu propriété de l’allemand Bayer a mis sur la table pas moins de 7 millions de dollars.

Une somme destinée à mettre de son côté des personnalités influentes dans plusieurs pays européens. Personnalités qui devaient défendre les produits de Monsanto lors de débats publics par exemple.

1 475 personnes fichées

Un rapport commandé par Bayer et publié jeudi 5 septembre dévoile l’ampleur de la campagne menée pour obtenir le renouvellement de l’autorisation du glyphosate dans l’Union européenne. Stratégie qui a d’ailleurs été payante, car cette autorisation a bien été renouvelée en 2017.

Après les révélations du journal Le Monde sur l’existence d’une liste de 200 personnalités françaises fichées par Monsanto, un audit mené par le cabinet d’avocats Sidley Austin LLP a permis d’identifier 1 475 personnes fichées au total en Europe. En France, ce sont notamment des parlementaires, des journalistes ou des scientifiques.

En plus de la France, l’Allemagne, l’Italie, les Pays-Bas, la Pologne, l’Espagne et le Royaume-Uni sont aussi concernés, ainsi que des institutions de l’Union européenne.

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment