États-Unis: de «graves irrégularités» dans la prison de Jeffrey Epstein

Les premières conclusions de l’enquête sur la mort du milliardaire américain poursuivi pour viols sur mineures révèlent des dysfonctionnements à la prison où il attendait son procès.

À la prison fédérale Metropolitan de New York, les responsables auraient cumulé les manquements. Selon les médias américains, Jeffrey Epstein aurait été placé seul dans sa cellule, alors que les détenus sont censés être deux. Les rondes de surveillance prévues toutes les 30 minutes n’auraient pas non plus été respectées. Et à en croire le New York Times, l’un des deux gardes chargés de sa surveillance ne serait même pas un garde habitué des milieux pénitentiaires.

Lors d’une conférence de presse lundi, le ministre américain de la Justice, William Barr, s’est dit consterné. « Je suis furieux d’apprendre l’incapacité de cette prison à garantir correctement la sécurité du prisonnier. Nous découvrons de graves irrégularités très inquiétantes et qui exigent une enquête approfondie », a-t-il déclaré.

Âgé de 66 ans, Jeffrey Epstein a été retrouvé mort samedi matin après s’être apparemment donné la mort. Les résultats de l’autopsie n’ont pas encore été dévoilés. Le milliardaire américain était au cœur d’un vaste scandale, poursuivi pour trafic sexuel et de multiples agressions sur mineures. Il risquait jusqu’à 45 ans de prison.

Le ministre de la Justice a, une nouvelle fois, promis que les investigations allaient se poursuivre pour condamner tous les complices éventuels de Jeffrey Epstein et pour que les victimes obtiennent justice. « Aucun complice ne dormira tranquille », a-t-il assuré.

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment