Lettre ouverte à Xavier Lapeyre de cabanes, ambassadeur de la France au Burkina Faso : « Votre présence vise nos matières que notre sécurité »

Si nous n’utilisons pas la formule habituelle « le mot  Excellence » qui accompagne la noble fonction d’ambassadeur, c’est parce que pour nous, ce mot relève du mérite.

Sachez que, le ton méprisant avec lequel   vous vous êtes adressés aux Autorités Burkinabè et Maliennes, même un vulgaire réalisateur de cinéma espagnol bon marché n’aurait pas tenu ce langage. En voici un extrait : «Ce que j’aimerais bien c’est que les leaders politiques dans votre pays et encore plus au Mali d’ailleurs arrêtent de raconter n’importe quoi sur mon pays».

Ça montre également l’incapacité de la France d’accepter que les pays Africains soient indépendants et souverains.  Ce complexe de supériorité que vous éprouvez, vous empêche de vous adresser aux Africains, non pas en tant que Maitre colon, mais en tant que dirigeants d’un peuple civilisé pour une coopération « décomplexée » d’égal à égal. Il vous faudra intégrer désormais dans vos consciences cette variable : “L’Afrique n’est plus la même il ya 20 ans, le temps est venu pour que le pouvoir change de camp“.

Nous avons aujourd’hui des Africains mieux cultivés, mieux informés avec des capacités de décorticage de la politique française en Afrique mieux que les politiques Français de votre nature.

Monsieur l’Ambassadeur,  nous ne savons pas dans quelle école vous avez été formé, mais nous puissions vous dire avec une absolue certitude, que ni au Burkina Faso, ni au Mali, ni au Niger, nous n’avons pas une école qui osera former un diplomate de votre niveau. Votre déclaration ci après étale vos carences de discernement de votre auditoire (l’Afrique Intelligente) :

” Quand on voit les manifestations au Niger ou au Mali, on a l’impression que nous sommes là pour coloniser. Il y a une confusion entre le passé et les réalités d’aujourd’hui. Nous n’avons pas d’intérêts économiques. Aucune entreprise française par exemple n’est capable d’extraire de l’or. Nos intérêts sont juste politiques. Nous recherchons la stabilité “.

C’est étonnant que la France,  pays le plus pauvre en ressources naturelles dont la seule mine de charbon a été fermée en 1996 n’y ait pas d’intérêts économiques en Afrique, continent le plus riche.

Oui, la France n’est pas au Niger pour l’or, c’est une évidence. La BCEAO à travers votre monnaie nazie le FCFA, vous fournit gracieusement la quantité d’or nécessaire pour faire de la France la troisième détentrice d’or au Monde.

La France a créé le terrorisme au Mali, au Niger et au Burkina Faso à cause du gaz, de l’Uranium, du pétrole, du Zinc, du Manganèse et bien d’autres. Les Sociétés françaises qui exploitent ces minerais sont : AREVA, Bouygues, Total et autres.  80% de l’Uranium du Niger est volé par la France pour la production de 60% de son électricité, et de la totalité de l’approvisionnement de ses centrales nucléaires.

Vous dites aussi que: ” Les propos du ministre burkinabè de la défense ont été plus ou moins volés et il commence à rendre hommage à l’opération Serval qui a été très utile, chose que les gens ont peu relevés. Ensuite son action dément les propos qui lui sont prêtés. Depuis qu’il est ministre d’Etat, notre coopération s’est même développée. Donc je pense que ses propos ont été défigurés”

Monsieur l’Ambassadeur,

Si vous pensez que les propos du Ministre ont été défigurés, les nôtres ne le sont pas. Votre présence vise nos matières premières que notre sécurité. Et pour mémoire, le peuple qui meurt par les attaques terroristes que vous cautionnez d’ailleurs, est le même qui est vendu en esclavage en Libye. C’est le même peuple qui meurt dans la méditerranée sans bénéficier, dans ces deux cas, de votre grandeur d’âme. Il aurait fallu les critiques du Ministre Burkinabè et du Député Malien pour que vous commenciez à vous rendre visible sur le terrain.

Vous dites ironiquement que : ” sur le Fcfa, à 99%, on entend que des âneries… Le trésor français ne gagne pas d’argent avec le franc CFA”.

Monsieur l’Ambassadeur, nous ne pouvons pas être d’accord avec vous pour croire que les dirigeants du Trésor français sont suffisamment bêtes pour garder des milliers de milliards déposés dans ses coffres sans intérêt par pure générosité. Non ! Le Trésor français mérite plus que ça de votre part. Il nous a été enseigné que, des talents déposés sans profit est une malédiction.  C’est vrai que les ânes font partie des animaux qui laissent leurs crottes dans leur  mangeoire.

Mais laissez nous vous dire que le Trésor Public Français se sert des réserves africaines stockées chez lui pour ajuster hebdomadairement son déficit budgétaire et à l’amortissement de sa dette publique.

D’après le Français Xavier de La Fournière Agent du trésor français : « L’avantage que représente pour le Trésor français l’existence de soldes créditeurs aux comptes d’opérations est réel, car ils sont l’une des ressources qu’utilise le Trésor français pour financer la charge qui résulte pour lui des découverts d’exécution des lois de finances et de l’amortissement de la dette publique. »

Selon le rapport  déposé à l’Elysée, sur  « La politique de coopération avec les pays en voie de développement » de Jean Marcel  JEANNENEY  membre du Conseil d’Administration de l’Agence Française du Développement,  il est écrit que :

« Lorsque les pays de la zone franc exportent vers l’étranger plus qu’ils n’importent, ils procurent à la France des devises. Celles-ci lui sont utiles si dans le même temps sa propre balance des paiements avec l’étranger est déficitaire… »

Nous vous informons que depuis le semblant d’indépendance des années 1960, la balance commerciale des pays africains utilisateurs du Franc CFA a toujours été déficitaire. Autrement dit, ils ont toujours procuré des devises à la France. Ça veut dire aussi que lorsque la France s’endette pour se payer des armes pour venir tuer Kadhafi, pour armer les terroristes et les rebelles contre les Africains, ce sont encore les devises des pays africains qui sont utilisées pour le remboursement de ladite dette.  C’est dommage que vous soyez à ce point ignorant de ce qui assure votre survie.

Monsieur l’ambassadeur, sachez que chaque Nation a ses 15mns de gloire. C’est la loi de Nature et ceux qui s’y opposent lui en payent un prix douloureux !  La déliquescence de la France ne peut être stoppée. Nous vous gouvernerons et ce, dans moins de 50ans. Soyez en sûr, l’histoire de la France en tant que puissance économique s’arrête dans ce 21ème siècle.

Le Président

Larba Israël LOMPO

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment