Les victimes d’agression sexuelle dans l’armée canadienne vont être indemnisées

L’armée canadienne va verser 612 millions d’euros à des victimes d’agressions sexuelles dans l’armée. Le ministère de la Défense va aussi mettre en place des mécanismes pour venir en aide aux victimes.

612 millions de dollars. La somme pourrait représenter plus de 100 000 euros pour certaines victimes. Selon les modalités dévoilées par le gouvernement fédéral, les militaires actifs comme ceux qui ont quitté l’armée seront dédommagés.

Dans un communiqué, le ministère de la Défense souligne le courage des personnes qui se sont manifestées dans les recours collectifs. L’entente doit encore être approuvée par la cour fédérale, mais si elle est acceptée, elle viendra mettre un terme aux recours lancés contre le gouvernement au cours des dernières années, les victimes indemnisées n’ayant plus la possibilité de poursuivre le gouvernement.

Un phénomène de masse

Les agressions sexuelles sont un problème récurrent dans l’armée canadienne, problème d’ailleurs souligné à plusieurs reprises par des rapports : plus de 900 cas par année sont recensés selon des données. Des victimes disent que cette ordonnance va leur permettre de clore un chapitre de leur vie.

Des observateurs soulignent que cette entente n’aurait pas été présentée sans une volonté politique, sans quoi les procédures auraient pu se poursuivre pendant 5 à 10 ans. En plus de l’argent qui sera versé, le ministère de la Défense nationale s’est aussi engagé à mettre plusieurs mécanismes en place pour venir en aide aux victimes, notamment de pouvoir parler à des hauts gradés.

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment