Chine: hausse de plus de 50% des émissions de gaz à effet de serre en 10 ans

Le gouvernement chinois a annoncé une augmentation de ses émissions de gaz à effet de serre. Ces derniers ont atteint 12,3 milliards de tonnes en 2014, soit une hausse de 53,5 % en dix ans seulement, a déclaré le 15 juillet le ministère de l’Environnement, citant le dernier « inventaire » carbone soumis aux Nations unies.

Les Pékinois ont accueilli la mauvaise nouvelle de cette augmentation des émissions de gaz à effet de serre sous un épais nuage de pollution qui persiste depuis plusieurs jours. Le président chinois Xi Jinping s’est pourtant promis de combattre ce brouillard, conscient que cela pouvait être un motif de mécontentement au sein de la population chinoise. Ces résultats décevants sont un réel coup de frein pour le gouvernement central, qui tente depuis plusieurs années de briser son image de plus gros pollueur planétaire.

En ce sens, la Chine est devenue la championne du monde de l’énergie solaire et éolienne. Il s’agit aussi du premier marché mondial de la voiture électrique, dans un pays où l’automobile est encore vue comme un signe extérieur de richesse. Mais la Chine dépend encore grandement du charbon, énergie particulièrement polluante, dont elle est le premier consommateur planétaire. En 2018, pour la deuxième année consécutive, la consommation chinoise de charbon était en hausse de 1%.

Lors du sommet du G20 à Osaka fin juin, la Chine avait affirmé aux côtés de la France et des Nations unies vouloir intensifier ses efforts pour faire face à la crise climatique. Pékin est aussi signataire des accords de Paris sur le climat, et avait assuré, notamment devant le retrait américain, être prêt à défendre les objectifs de l’accord signé en 2016.

Share

Sur le même sujet

Leave a Comment